NOUVELLES

L'hiver rigoureux plombe les résultats de Domtar au premier trimestre

24/04/2014 08:36 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La neige, le temps froid ainsi que les autres inconvénients de l'hiver rigoureux ayant sévi dans le nord-est de l'Amérique du Nord ont entraîné des dépenses imprévues d'environ 22 millions $ US au premier trimestre pour Domtar (TSX:UFS), dont les résultats ont été en deçà des attentes.

Pour la période terminée le 31 mars, le bénéfice net de la forestière québécoise a ainsi fléchi de 13 pour cent, passant de 45 millions $ US au trimestre correspondant de 2013, ou 1,29 $ US l'action, à 39 millions $ US, ou 1,20 $ US.

«Les coûts de l'énergie et de la fibre ont particulièrement augmenté dans certaines de nos installations de pâtes et de papier, ce qui a entraîné une chute de la productivité», a expliqué le président et chef de la direction de Domtar, John Williams, jeudi, au cours d'une conférence destinée aux analystes.

La société a dépensé 11 millions $ US de plus pour sa facture d'énergie, 5 millions $ US en raison des prix plus élevés de la fibre, 4 millions $ US en raison du recul de la productivité et 2 millions $ dans d'autres secteurs, dont le transport.

Si les dirigeants de Domtar s'attendent à ce que Dame Nature collabore au cours des prochains mois, les imprévus météorologiques de l'hiver les forcent néanmoins à revoir leur calendrier ainsi que le montant des dépenses allouées pour l'entretien des usines.

«Au deuxième trimestre, nous allons dépenser près de 26 millions $ US de plus (pour un total de 136 millions $ US) qu'au premier trimestre pour l'entretien (d'installations)», a souligné le chef de la direction financière, Daniel Buron.

Les dépenses destinées à l'entretien devraient toutefois diminuer au cours des troisième et quatrième trimestres, pour passer, respectivement, à 118 millions $ US et 98 millions $ US, d'après les estimations de l'entreprise.

Sur une base ajustée, le bénéfice de la société établie à Montréal est passé de 33 millions $ US ou 95 cents US par action il y a un an, à 42 millions $ US ou 1,29 $ US par action cette année.

La performance de Domtar au premier trimestre a raté la cible des analystes sondés par Thomson Reuters, qui s'attendaient à un bénéfice net de 1,46 $ US l'action et un bénéfice ajusté de 1,76 $ US par action.

Ses ventes ont légèrement progressé, passant de 1,345 milliard $ US au premier trimestre de 2013 à 1,394 milliard $ US cette année, grâce à une hausse du chiffre d'affaires dans le secteur des soins personnels, dont des produits d'incontinence pour enfants et adultes.

Pour ce secteur de croissance, les ventes ont doublé au premier trimestre pour atteindre 223 millions $ US, comparativement à 111 millions $ US, alors que celles du secteur des pâtes et papier ont fléchi, passant de 1,238 milliard $ US à 1,168 milliard $ US.

M. Williams estime que l'intégration du fabricant espagnol de produits d'incontinence pour adultes Indas, dont l'acquisition a été annoncée en novembre dernier, est conforme à ses attentes.

«Le plan de croissance interne (...) va bon train et nos équipes font preuve de diligence dans le déploiement de la nouvelle machinerie qui servira à fabriquer des produits destinés à la vente d'ici à la fin du quatrième trimestre», a-t-il expliqué.

Pour faire face à la baisse constante de la demande dans son secteur des pâtes et papier, la forestière québécoise a réorienté sa stratégie au cours des dernières années en procédant à l'acquisition de fabricants et distributeurs de produits d'incontinence pour enfants et adultes — un secteur qui connaît une croissance fulgurante.

«Nous avons constaté un léger recul dans les ventes de couches pour bébé, mais nous devrions être en mesure d'inverser la tendance au cours des prochains mois», a observé M. Williams.

Pour le reste de l'exercice, Domtar s'attend à ce que les prix du papier continuent à augmenter et à ce que sa division des soins personnels ajoute de nouvelles chaînes de production d'ici la fin de l'exercice au fur et à mesure que se poursuivra l'intégration d'Indas.

Le pdg de Domtar n'a cependant pas voulu révéler son objectif de production en ce qui a trait au secteur des soins personnels de l'entreprise.

L'analyste Paul Quinn, de RBC Marchés des capitaux, a qualifié les résultats de la forestière québécoise de «légèrement négatifs».

Dans une note, il a souligné que le résultat avant intérêts, impôts et amortissements de 182 millions $ US de Domtar était sous sa prévision de 203 millions $ US ainsi que le consensus des analystes, à 193 millions $ US.

L'action de Domtar a avancé jeudi de 1,59 $ à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 108,78 $.

PLUS:pc