NOUVELLES

Le Vermont veut étiqueter les aliments qui contiennent des OGM

24/04/2014 11:29 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT
tipsimages

MONTPELIER, États-Unis - Le Vermont deviendra sous peu le premier État américain à rendre obligatoire l'étiquetage des aliments qui contiennent des organismes génétiquement modifiés.

La Chambre des représentants du Vermont a adopté une mesure en ce sens mercredi soir, environ une semaine après que le Sénat ait fait de même. Le gouverneur Peter Shumlin a indiqué avoir l'intention de l'entériner.

Le nouvel étiquetage entrera en vigueur le 1er juillet 2016, ce qui donnera suffisamment de temps aux producteurs alimentaires pour s'y conformer.

Une trentaine d'autres États américains planchent sur des mesures similaires.

Plusieurs sondages ont démontré que les Américains sont très majoritairement favorables à l'étiquetage des aliments qui contiennent des OGM, tandis que le puissant lobby agroalimentaire y voit une initiative coûteuse et inutile.

La loi adoptée au Vermont affirme qu'aucun consensus scientifique n'existe quant à l'innocuité des aliments modifiés génétiquement, et que leur effet n'a fait l'objet d'aucune étude épidémiologique à long terme aux États-Unis.

Les aliments modifiés génétiquement «posent potentiellement des risques à la santé, à la sécurité, à l'agriculture et à l'environnement», poursuit la loi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le repas le plus santé au monde