NOUVELLES

Réseaux sociaux: James Franco se dit dépendant aux égoportraits et à Instagram

24/04/2014 02:51 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT
Instagram

NEW YORK, États-Unis - James Franco affirme que les récentes photos de lui au lit — seul ou en bonne compagnie — qu'il a publiées sur Instagram sont sa manière de partager «une sorte de portrait intime» de lui-même et de faire parler les gens.

Selon l'acteur, les égoportraits et Instagram sont un phénomène avec lequel il s'amuse, «comme tout le monde», pour provoquer une réaction.

Il ajoute que les photos causent de toute évidence beaucoup d'agitation et qu'il se fait poser des questions à ce sujet par les journalistes.

L'acteur, auteur et réalisateur a publié un essai dans le New York Times, en décembre, intitulé «Les significations de l'égoportrait» et y révélait qu'il devenait de plus en plus dépendant à Instagram, admettant qu'on l'avait accusé d'y publier trop de photos de lui-même.

Franco s'est récemment fait prendre alors qu'il tentait de draguer une adolescente écossaise sur l'application de partage de photos. Il s'est par la suite excusé sur le plateau de «Live With Kelly and Michael», affirmant avoir manqué de jugement et appris sa leçon.

Récemment, l'acteur vedette de la pièce «Des souris et des hommes» sur Broadway a commencé à publier des photos de lui, au lit, torse nu. Il en a même publié une, cette semaine, le montrant en compagnie d'un acteur de «Pretty Little Liars», Keegan Allen.

L'acteur a travaillé avec Franco dans trois récents films, «The Sound and the Fury», «Bukowski» et «Palo Alto», qui prendra l'affiche le 9 mai.

Ce dernier film raconte les émotions et les relations romantiques d'adolescents du secondaire. Il s'inspire de plusieurs histoires écrites par Franco et met en vedette Emma Roberts, dans une réalisation de la petite-fille de Francis Ford Coppola, Gia.

INOLTRE SU HUFFPOST

Star Studded Selfies