POLITIQUE

Le gouvernement Couillard déposera un budget en juin

24/04/2014 09:19 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT
PC

Le nouveau premier ministre du Québec Philippe Couillard réunit pour la première fois ses ministres cet avant-midi, à Québec. Alors que la question de l'économie est sur les lèvres de tous les élus, le ministre des Finances indique que le budget devrait être déposé au début du mois de juin.

Le chef du gouvernement doit s'adresser aux médias à 15 h.

Les ministres du nouveau gouvernement auront plusieurs défis à relever, comme l'a laissé entendre Philippe Couillard, lors de sa première allocution en tant que premier ministre, mercredi.

Le dépôt du budget permettra au gouvernement d'orienter les décisions pour les quatre prochaines années, a tenu à souligner le ministre des Finances, Carlos Leitao, à son entrée du caucus, jeudi, avant la rencontre du Conseil des ministres.

M. Couillard a rappelé mercredi que le Québec était affligé de la plus grosse dette publique au Canada, qu'il enregistrait les dépenses les plus élevées et qu'il a le fardeau fiscal le plus lourd. « Nous dépensons plus que nos moyens nous le permettent et depuis longtemps.[...]L'heure n'est plus aux mesures marginales et cosmétiques », a déclaré Philippe Couillard.

Malgré des « défis structurels importants », M. Leitao confirme que le gouvernement vise toujours l'année 2015-206 pour atteindre l'équilibre budgétaire. « L'équilibre budgétaire n'est pas une religion, mais une obligation », dit-il.

Toutefois, il désire analyser la situation financière avant de commenter davantage. Il espère ne pas y trouver trop de surprises, ajoutant qu'il est préoccupé par le fait que « les revenus d'impôts des entreprises ne sont pas aussi forts que prévu. »

Au cours de son discours, le premier ministre Couillard a aussi affirmé que « le moment des décisions difficiles » était venu, confiant du coup un important mandat à son équipe économique.

Le nouveau président du Conseil du Trésor, Martin Coiteux croit que son gouvernement devra faire une gestion responsable des dépenses publiques afin de préserver les missions essentielles identifiées par M. Couillard dans son discours, soit la santé, l'éducation et les personnes démunies.

« On doit s'assurer que la croissance des dépenses de programmes soit compatible avec notre capacité de les financer, et ça, c'est un défi majeur auquel on va s'attaquer », a-t-il précisé lors d'un entretien sur les ondes d'ICI RDI.

M. Leitao ajoute que l'ensemble des programmes sociaux devront être évalués; certains pourraient être abolis, d'autres bonifiés.

Le Conseil de ministres

Parmi les 26 ministres qui ont prêté serment mercredi, douze d'entre eux ont déjà occupé ce poste dans des gouvernements libéraux antérieurs.

En plus de Philippe Couillard, deux autres médecins occupent des postes cruciaux au sein du nouveau gouvernement libéral : Gaétan Barrette au ministère de la Santé et Yves Bolduc au ministère de l'Éducation. Ensemble, ils géreront les trois quarts du budget du Québec.

Trois économistes chevronnés mais sans expérience politique géreront les ministères à vocation économique : Carlos Leitao auministère des Finances, Martin Coiteux au Conseil du Trésor et Jacques Daoust au ministère de l'Économie.

Afin de compléter son cabinet, le chef du Parti libéral du Québec (PLQ) devait choisir parmi ses 69 députés élus le 7 avril dernier et assermentés le 17 avril.

Par ailleurs, Philippe Couillard rencontrera ce soir son homologue fédéral Stephen Harper qui sera de passage à Québec. La rencontre, qui doit se dérouler en privé, a été proposée par le bureau de Stephen Harper.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le cabinet ministériel de Philippe Couillard