NOUVELLES

Europa League - La Juventus se fait surprendre par le Benfica

24/04/2014 05:30 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT

La Juventus Turin, grandissime favorite de l'Europa League, a peut-être compromis son rêve d'une finale à domicile en se faisant surprendre sur la pelouse du Benfica Lisbonne (2-1) jeudi en demi-finale aller, malgré un but de Tévez qui a mis fin à cinq ans de disette européenne.

Longtemps menée au score, la "Vieille dame" pensait avoir repris le dessus en égalisant avec ce but à l'extérieur toujours précieux, mais un missile de Lima en fin de rencontre redonnait l'avantage aux Lisboètes, finalistes malheureux l'an dernier face à Chelsea.

La deuxième manche s'annonce très serrée jeudi prochain à Turin car l'avantage du Benfica, fraîchement sacré champion du Portugal, reste précaire. Et les hommes d'Antonio Conte, qui continuent de survoler la Serie A en vue d'un troisième "scudetto" consécutif, auront à coeur de jouer cette finale du 14 mai dans leur antre.

Au stade de la Luz, pourtant, Pirlo et compagnie ont été pris à contre-pied d'entrée de jeu par Garay, qui a sauté plus haut que Bonucci sur un corner (3).

Malgré leur ascendant territorial, les "Bianconeri" n'ont tiré qu'une seule fois au but en première période et la frappe de Tévez était trop molle pour inquiéter le portier Artur (14).

Il a fallu attendre la reprise pour voir la première occasion franche côté italien, mais Pogba voyait son puissant coup de tête bien repoussé par Artur (55), puis Pereira sauvait la mise sur une action de Marchisio (68).

L'égalisation arrivait donc logiquement. Servi en retrait par Asamoah, Tévez semait deux défenseurs d'un crochet subtil et ajustait Artur pour se jeter dans les bras de ses coéquipiers en extase (73).

L'Argentin n'avait plus marqué en coupes européennes depuis le 7 avril 2009 et un but inscrit avec Manchester United contre l'autre géant du football portugais, le FC Porto.

Alors que les deux équipes semblaient prêtes à se quitter sur un nul assez juste, le Brésilien Lima portait l'estocade d'une puissante frappe du droit (84) et mettait fin à la belle série de la "Juve", invaincue pendant douze rencontres en C3.

tsc/jta

PLUS:hp