NOUVELLES

Vaccination: l'Organisation mondiale de la santé répond aux détracteurs

23/04/2014 09:23 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT
Jeffrey Hamilton via Getty Images

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a rejeté mercredi les accusations des détracteurs des vaccins, qui estiment que l'immunisation ne sert à rien, qu'elle est risquée, et que le corps se défend mieux lorsqu'il n'est pas vacciné.

"L'impact des vaccins sur la vie des gens est certainement l'une des meilleures choses que l'on ait vues", a déclaré Jean-Marie Okwo-Bele, responsable de la division des vaccins auprès de cette agence de l'ONU.

L'opposition aux campagnes de vaccination des enfants contre des maladies contagieuses, telles que la rougeole et la coqueluche, a progressé ces derniers temps, notamment aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Des opposants déterminés contestent la nécessité de vaccinations, et certains trouvent même un lien entre l'autisme et le vaccin contre la rougeole, un lien rejeté par la grande majorité du monde scientifique.

"Nous essayons avec détermination de contenir, voire de renverser cette tendance", a déclaré M. Okwo-Bele à la presse mercredi à Genève.

"Nous avons une grande proportion de gens qui croient dans les vaccins, ils doivent nous aider à transmettre notre message", a-t-il ajouté.

Selon lui, ce n'est pas parce qu'une maladie a presque disparu, qu'il faut arrêter les vaccinations.

"Pour la polio, ce n'est pas parce qu'il n'y a plus eu de cas depuis 10 ou 15 ans qu'il n'y a plus de risques", a-t-il ajouté.

Dans certains pays en développement, on assiste à une résistance contre les vaccinations, comme par exemple au nord du Nigeria. Dans cette région, les campagnes de vaccination contre la polio ont été perçues par des opposants locaux comme des actes de conspiration venant de l'étranger.

INOLTRE SU HUFFPOST

Lutte contre la polio: des images des campagnes de vaccination de l'Unicef