NOUVELLES

Robert Marcil plaide coupable

23/04/2014 11:01 EDT
CEIC

L'ex-employé de la Ville de Montréal Robert Marcil a plaidé coupable d'infractions déontologiques, mercredi matin devant le comité de discipline de l'Ordre des ingénieurs.

Appelé à témoigner devant la commission Charbonneau en février, l'ex-directeur des travaux publics a reconnu son « manque de jugement » en acceptant notamment un voyage en Italie de l'entrepreneur Giuseppe Borsellino, de Construction Garnier.

Outre son voyage en Italie avec M. Borsellino, il a admis avoir été au restaurant avec certains entrepreneurs, accepté des bouteilles de vin, participé à des tournois de golf et effectué des visites chez des entrepreneurs.

M. Marcil risque la radiation pour un an de l'Ordre des ingénieurs. Une peine sévère, selon l'avocate de l'Ordre qui veut donner un exemple et dissuader d'autres ingénieurs de faire la même chose.

Cette peine ne semble pas toutefois faire l'unanimité au sein du comité de discipline, qui a dû suspendre ses travaux pour tenter de trouver un compromis.

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref