NOUVELLES

Un repos précieux pour les Canadiens de Montréal (VIDÉO)

24/04/2014 12:02 EDT | Actualisé 24/04/2014 12:02 EDT

Quand une équipe balaie une série de quatre matchs, la dernière chose qu'elle veut est de perdre ce rythme. Mais quand cette même équipe a envoyé le tiers de ses troupes aux Jeux olympiques, le repos sera aussi le bienvenu.

Un texte de Guillaume Lefrançois

En attendant de savoir qui des Bruins de Boston ou des Red Wings de Détroit ils affronteront au deuxième tour, les joueurs du Canadien pourront donc panser leurs plaies. Et ça commence par deux congés de suite, mercredi et jeudi.

« Ça va permettre à certains joueurs de guérir des bobos, a expliqué Michel Therrien, dans son point de presse d'après-match mardi. On sera bien préparés, je peux vous le dire. On a gagné une série, mais on n'a pas accompli ce qu'on veut accomplir. C'est une étape, il en reste une autre à franchir. »

Après quatre matchs de séries, les bobos sont effectivement nombreux. On peut penser à Brendan Gallagher, qui finit rarement un match sans une cicatrice au visage ou, lors du match 3, avec un bout de mouchoir dans le nez. Les défenseurs Andrei Markov et Alexei Emelin, qui ont bloqué un total de 29 rondelles pendant la série, avaient déjà eu droit à un congé d'entraînement lundi, un signe qu'ils ont besoin de recharger leurs piles.

Comme les deux Russes, Max Pacioretty a également participé aux Jeux de Sotchi et n'a donc pas eu de répit.

« Je peux seulement parler en mon nom, mais c'est grandement nécessaire, a dit l'attaquant, auteur du but gagnant mardi. J'ai manqué quelques matchs avant les Jeux. Mais avec Sotchi, je n'ai pas eu beaucoup de repos. Ce sera une bonne occasion de retourner au gymnase pour me refaire des forces. »

Le danger

En bon vétéran, Daniel Brière estime toutefois qu'il y a un danger à une telle période d'inactivité. Ce congé du Canadien pourrait s'étendre jusqu'en mai si un septième match devenait nécessaire dans la série Boston-Détroit. Le Canadien pourra donc pleinement espionner ses futurs adversaires puisque si septième match il y a, il se tiendra le 30 avril.

« C'est toujours dangereux, croit Brière. Ça sera sûrement difficile, les 10 premières minutes du premier match, de revenir dans l'ambiance des séries. Mais d'avoir la chance de guérir les bobos, pour nos joueurs qui jouent plusieurs minutes, ce sont des choses qui n'arrivent pas souvent. Et on va espérer que les Bruins et les Red Wings continuent à s'entretuer jusqu'au septième match! »

Et à ceux qui disent que ce repos permettra au CH de bien étudier les tendances de ses adversaires, Therrien a sa réponse déjà prête.

« On va porter attention et on sera bien prêts, mais les autres équipes aussi, car elles savent qui elles affronteront! Ça marche des deux côtés! »

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Premier tour: Canadien-Lightning