NOUVELLES

Pétrole transporté par train: le Canada veut le remplacement des vieux wagons

23/04/2014 03:09 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT

La ministre des Transports du Canada a ordonné mercredi le remplacement d'ici trois ans de quelque 70.000 wagons-citernes dont la fragilité des coques a été mise en lumière l'été dernier lors d'un dramatique accident au Québec.

Lisa Raitt a aussi exigé que les wagons DOT 111, "les moins résistants aux accidents", soient retirés du service dans les 30 jours. Environ 5.000 wagons sont concernés en Amérique du Nord.

En outre, elle a demandé que 65.000 autres DOT 111 en circulation, "qui servent à transporter du pétrole brut et de l'éthanol et qui ne respectent pas (les réformes structurelles imposées en janvier) soient retirés du service ou modernisés au cours des trois prochaines années".

Cette décision fait suite aux recommandations des enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) et du National Transportation Safety Board (NTSB) des États-Unis formulées en janvier suite à l'explosion d'un convoi de 72 wagons-citernes, qui avait fait 47 morts le 6 juillet dernier dans la bourgade québécoise de Lac-Mégantic.

Rapidement après l'accident, qui avait ravagé le centre-ville de Lac-Mégantic et forcé l'évacuation du tiers de ses 6.000 habitants, les coques trop fragiles des wagons DOT 111 avaient été blâmées. Des rapports des autorités américaines des transports suggéraient déjà il y a une vingtaine d'années de renforcer leur structure.

Le Canada et les Etats-Unis continuent leurs concertations sur ce sujet et des règles encore plus strictes pourraient être décidées ultérieurement, a noté Mme Raitt.

Les autres mesures annoncées mercredi prévoient notamment la réduction de la vitesse des convois ferroviaires transportant des matières dangereuses.

Ces réformes ont été immédiatement jugées insuffisantes par Greenpeace. "L'annonce d'aujourd'hui ne répond pas à l'augmentation rapide du transport de pétrole par rail", a estimé l'organisation écologiste, notant que la traversée de villes et villages par de tels convois était toujours autorisée.

Le transport d'or noir a connu une croissance exponentielle au cours des dernières années en Amérique du Nord, portée par la production de pétrole non-conventionnel (schistes, sables bitumineux). Selon le secteur, le nombre de wagons transportant du pétrole au Canada est passé de 500 en 2009 à 160.000 en 2013, tandis qu'aux Etats-Unis il est passé de 10.800 à 400.000 pendant la même période.

sab/mbr/bdx

PLUS:hp