NOUVELLES

Pacte naval incluant Chine, Japon et Etats-Unis pour calmer les tensions en Asie

23/04/2014 06:05 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT

La Chine, les États-Unis, le Japon et une dizaine d'autres pays d'Asie et du Pacifique ont signé un accord naval destiné à éviter que d'éventuels problèmes de communications entre navires de guerre ne dégénèrent en conflits.

Ce "code pour les rencontres imprévues en mer", signé mardi dans la ville portuaire chinoise de Qingdao, doit réduire le risque que "se produisent des situations pouvant mener à des conflits sur les voies maritimes très fréquentées", a rapporté le quotidien d'État China Daily.

La Chine est impliquée dans plusieurs querelles territoriales avec ses voisins en mer de Chine orientale et méridionale, principalement le Japon, qui ont conduit à l'envoi répété d'appareils des forces aériennes des deux pays, sans donner lieu à des conflits ouverts.

L'an dernier, Tokyo avait accusé une frégate chinoise d'avoir verrouillé son radar de tir --stade ultime avant l'ouverture du feu-- sur un destroyer et un hélicoptère nippons près d'un archipel disputé, une accusation démentie par Pékin.

La Chine se sent aussi menacée par la présence renforcée de la flotte américaine dans la région.

En décembre dernier, un croiseur américain, le Cowpens, avait évité de justesse un navire de la flotte chinoise qui lui bloquait le passage, selon le Pentagone.

"C'est un outil idéal pour que la Chine prenne en main -- les règles de navigation", a estimé Gary Li, analyste chez le cabinet conseil IHS, qui y voit dans l'accord "une sorte de code de conduite exhaustif qui couvre toutes les situations, un mécanisme de désescalade."

L'accord prévoit aussi des possibilités pour la Chine de s'expliquer si elle était mise en cause dans une confrontation, a assuré Gary Li, ajoutant que Pékin bénéficierait de la flexibilité de l'accord, celui-ci n'étant pas légalement contraignant.

L'accord a été signé lors du Western Pacific Naval Symposium, qui rassemble tous les deux ans plus de vingt États, dont le Japon, les États-Unis, la Chine et les Philippines.

La Chine investit massivement dans son programme militaire et tente de s'imposer en mer face à ses voisins.

nc/seb/ple/fw

PLUS:hp