NOUVELLES

Le bilan du naufrage en Corée du Sud atteint 156 morts

23/04/2014 09:38 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT

JINDO, Corée du Sud - Le bilan du naufrage survenu la semaine dernière en Corée du Sud a atteint 156 morts mercredi, alors que la récupération des corps des victimes s'accélère.

Un représentant gouvernemental a indiqué que les plongeurs doivent maintenant défoncer les murs des cabines pour retrouver de nouvelles dépouilles.

«La cafétéria est un grand espace ouvert, donc la recherche s'est déroulée rapidement. Mais dans le cas des cabines, nous devrons défoncer des murs puisque ce sont tous des compartiments», a expliqué le porte-parole gouvernemental Koh Myung-seok.

Les victimes sont très majoritairement des étudiants provenant d'une école secondaire de la ville d'Ansan, près de Séoul. Plus des trois-quarts des 323 étudiants qui participaient à un voyage scolaire sont soit décédés, soit portés disparus, tandis que près des deux-tiers des 153 autres personnes qui se trouvaient à bord du traversier Sewol quand il a coulé ont survécu.

Sur l'île de Jindo, où les corps sont transportés, la description des victimes est annoncée par haut-parleur. Les proches se ruent alors vers un babillard pour prendre connaissance des détails ajoutés par les responsables. Certains proches sortent ensuite de la tente en pleurant et en criant. D'autres restent figés sur place, les yeux rougis et en état de choc.

Les familles de certaines victimes commencent à faire pression sur le gouvernement pour que le navire soit ramené à la surface, pour empêcher les corps de se décomposer plus avant, pendant que d'autres s'y opposent farouchement, dans l'espoir que certains passagers soient encore en vie dans des poches d'air.

Le gouvernement n'a pas dit quand l'opération de récupération pourrait commencer, mais a prévenu que cela se fera en consultation avec les familles.

«Même s'il y a un seul survivant, a dit M. Koh, notre gouvernement fera de son mieux pour secourir cette personne, puis nous récupérerons le traversier.»

Vingt-deux des 29 membres d'équipage ont survécu au naufrage, et 11 d'entre eux ont maintenant été arrêtés ou interpelés en lien avec l'enquête. Deux autres membres d'équipage ont été arrêtés mercredi. Le capitaine du navire, Lee Joon-seok, est notamment soupçonné de négligence et d'avoir abandonné des gens dans le besoin.

Par ailleurs, la troisième lieutenant qui se trouvait aux commandes du navire lors de l'accident croit à une défaillance du système de direction.

Park Han-gyeol a confié à un enseignant de l'Université maritime nationale Mokpo, Kim Woo-sook, qu'elle a demandé au timonier d'effectuer le virage de cinq degrés prévu à la trajectoire du navire, mais que le Sewol a complètement dévié de sa trajectoire et que le timonier a été incapable de corriger.

Des données démontrent que le navire a effectué un virage de 45 degrés, puisqu'il a viré de 180 degrés en environ trois minutes avant de commencer à couler, le 16 avril.

M. Kim, qui a déjà enseigné à Mme Park, a dit croire que la catastrophe est attribuable à une défectuosité mécanique et à du fret qui aurait été incorrectement chargé à bord. Le virage abrupte aurait renversé le fret et déséquilibré le navire.

PLUS:pc