NOUVELLES

La Grèce a réalisé un excédent primaire de 1,5 md EUR en 2013

23/04/2014 06:33 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT

La Grèce a réussi à dégager en 2013 un excédent primaire (c'est-à-dire hors charges des remboursements de sa dette) de 1,5 milliard d'euros, a annoncé mercredi le vice-ministre des Finances Christos Staïkouras.

La Commission européenne a confirmé cette information quelques minutes plus tard, évoquant "un excédent primaire correspondant à 0,8% du PIB" constaté par l'institut de statistiques européen Eurostat.

"Quatre ans exactement se sont écoulés depuis le recours du pays au mécanisme de sauvetage" mis en place par l'UE et le FMI, a observé le ministre au cours d'une conférence de presse, "et la Grèce réussit aujourd'hui à avoir un excédent primaire plus tôt que les estimations qui avaient été faites". "Les efforts du gouvernement sont reconnus ainsi que les sacrifices du peuple grec".

Cette information sur un excédent primaire de 1,5 milliard d'euros de la Grèce -- qui atteint même 3,4 milliards EUR si on exclut l'aide financière aux banques, selon M. Staïkouras -- dont le principe était acté depuis plusieurs mois, permet à Athènes d'envisager l'ouverture de discussions sur un allègement de l'énorme dette publique du pays, qui a atteint 175,1% du PIB en 2013 selon les chiffres confirmés mercredi matin par l'institut bruxellois.

Eurostat a aussi indiqué que le déficit public total du pays avait atteint l'an dernier 23,109 milliards d'euros, soit 12,7% du PIB, le pourcentage le plus élevé de l'UE après la Slovénie (14,7%).

hec/od/abb/jh

PLUS:hp