NOUVELLES

La FIFA doit faire la lumière sur la sélection du Qatar, disent des conseillers

23/04/2014 09:34 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT

BÂLE, Suisse - La réputation de la FIFA dépend sur sa capacité à faire la lumière sur la sélection du Qatar à titre d'hôte de la Coupe du monde de 2022, selon les conseillers anti-corruption de l'organisme de régie mondiale du foot.

Le comité d'experts présidé par le professeur en droit Mark Pieth, un Suisse, a endossé sans réserve l'enquête de la FIFA menée par le procureur à l'éthique Michael Garcia. Celle-ci concerne les scrutins en vue de l'octroi des Coupes du monde de 2018 et 2022.

«Le comité d'éthique ne devrait pas se dissoudre avant qu'on obtienne une réponse concluante», a décrit Pieth dans un rapport destiné aux membres du conseil d'administration de la FIFA.

Certains membres du conseil, le mois dernier, avaient exigé que Garcia soit congédié.

«Si la FIFA veut s'extirper des scandales des dernières années, elle doit maintenant produire une réponse convaincante et transparente aux problèmes concernant le choix des hôtes, soit pour confirmer que les accusations sont, malheureusement, fondées, ou pour démontrer qu'elles sont sans fondement», écrit-on dans le rapport.

Ces commentaires ont été publiés dans le rapport final de 15 pages de Pieth à l'intention du comité exécutif de la FIFA, qui a voté pour le Qatar et la Russie lors de scrutins tenus en décembre 2010.

PLUS:pc