NOUVELLES

Justin Bieber présente ses excuses après la visite d'un sanctuaire de guerre

23/04/2014 10:06 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT

TOKYO - Justin Bieber a présenté ses excuses, mercredi, à ceux qu'il aurait choqués cette semaine en visitant le sanctuaire de guerre Yasukuni, au Japon.

Le jeune chanteur a affirmé avoir été amené à croire qu'il s'agissait simplement d'un lieu de culte.

Situé à Tokyo, le sanctuaire shinto rend hommage aux 2,5 millions de Japonais morts au combat, dont 14 criminels de guerre condamnés.

La Chine et la Corée du Sud perçoivent ce sanctuaire comme un symbole du militarisme japonais et considèrent que les visites du lieu reflètent un manque compréhension de l'histoire de la guerre ou d'empathie à l'égard des victimes.

Justin Bieber avait publié deux photos sur Instagram, tard mardi, sur lesquelles on le voyait prier à l'extérieur du sanctuaire auprès d'un prêtre shinto. Les images, qui ont été retirées par la suite, ont outré la Chine ainsi que de nombreux internautes qui ont commenté sur Instagram et Twitter.

Dans une nouvelle publication sur Instagram, mercredi soir, Justin Bieber a expliqué qu'il avait demandé à son chauffeur d'arrêter lorsqu'il a aperçu Yasukuni.

«J'ai été mené à croire, à tort, que les sanctuaires étaient seulement un lieu de prière. À quiconque que j'aie offensé, je suis extrêmement désolé», a-t-il écrit.

PLUS:pc