NOUVELLES

Rappels: attaqué par des victimes, GM saisit un tribunal de New York

22/04/2014 09:44 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

General Motors a annoncé mardi avoir déposé un recours devant un tribunal new-yorkais pour se protéger des poursuites judiciaires de certaines victimes dans l'affaire des rappels tardifs de véhicules pour un défaut du commutateur d'allumage lié à 13 accidents mortels.

Dans un communiqué, GM précise que sa demande concerne différentes plaintes déposées contre le groupe à travers les Etats-Unis par des personnes qui n'ont pas été blessées lors d'incidents survenus à cause de ce problème mécanique.

Le recours a été déposé devant le tribunal new-yorkais qui avait supervisé sa sortie de faillite en 2009.

Le but est d'obtenir de celui-ci qu'il détermine si les différentes plaintes réclamant des indemnités financières au groupe sont recevables, explique GM.

GM a rappelé ces dernières semaines 2,6 millions de véhicules potentiellement équipés de ce commutateur d'allumage dont le problème a été détecté pour la première fois il y a 10 ans.

Il s'est en conséquence retrouvé au centre d'une triple enquête, du département de la Justice, de l'agence américaine de sécurité routière NHTSA et du Congrès, qui veulent tous savoir pourquoi il a tant tardé à rappeler les voitures concernées.

Bien qu'il cherche à éviter les poursuites judiciaires, GM a embauché l'avocat Kenneth Feinberg, qui a géré les indemnisations de BP lors de la marée noire dans le golfe du Mexique, pour l'aider à évaluer d'éventuelles compensations dans cette affaire.

"GM a déjà reconnu qu'il avait des obligations civiles et légales liées aux blessures pouvant être associées aux véhicules rappelés", relève le groupe automobile mardi.

lo/sl/mdm

GENERAL MOTORS

BP

PLUS:hp