NOUVELLES

Novartis remet à plat ses activités et conclut des accords avec GSK

22/04/2014 05:02 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

Le groupe suisse Novartis a annoncé lundi un vaste programme de remaniement de ses activités, grâce à des accords conclus avec le Britannique GSK et l'Américain Lilly, et se concentre désormais dans la pharmacie, les médicaments sans ordonnance et l'ophtalmologie.

Cette opération a été applaudie par la Bourse, où l'action Novartis a grimpé de plus de 2% dès l'ouverture des échanges.

Concrètement, Novartis a annoncé quatre opérations, trois avec GSK et une avec Lilly, qui représentent plusieurs milliards de dollars chacune.

Novartis a d'abord acheté l'activité oncologie (médicaments anticancer) à GSK pour un montant de 14,5 milliards de dollars.

Novartis a aussi décidé de créer une coentreprise avec GSK dans les produits sans ordonnance et a vendu à ce même groupe son activité vaccins (à l'exception des antigrippaux) pour 7,1 milliards USD.

Le programme de restructuration prévoit également la vente des activités santé animale de Novartis à l'Américain Eli Lilly pour un montant de 5,4 milliards USD.

Pour les analystes de la banque Vontobel, cette restructuration est "une simplication attendue de longue date du groupe" Novartis.

Pour la Banque Notenstein, Novartis a réussi à trouver une solution pour presque "tous ses enfants à problème".

"Ces transactions représentent un moment majeur pour Novartis, qui concentre ainsi son action sur des secteurs de pointe, à haut potentiel d'innovation et à l'échelle globale", a déclaré Joe Jimenez, le directeur général exécutif de Novartis.

Ces opérations renforcent également "notre solidité financière et devraient contribuer immédiatement aux taux de croissance de l'entreprise et à ses marges", a-t-il ajouté.

Avec l'accord de coentreprise avec GSK, Novartis a créé "un acteur gobal dans le secteur de la santé grand public", a encore indiqué M. Jimenez.

Cette joint-venture devrait représenter des ventes globales de 10 milliards de dollars. Novartis aura une part de 36,5% du capital, ainsi que quatre des 11 sièges du conseil d'administration.

En 2013, Novartis avait réalisé des ventes de 2,9 milliards de dollars dans ce secteur.

Les produits sans ordonnance sont tous les produits d'automédication, que les patients peuvent acheter en pharmacie directement, sans ordonnance du médecin. Il s'agit notamment des sirops contre la toux. Chez Novartis, cela représentent des produits tels que le Nicotinell (antitabac), le Dynamisan Forte (fortifiant), le Merfen (traitement des petites blessures), ou le Voltaren Dolo (douleurs dorsales).

Chez GSK, le Panadol fait partie des OTC.

Les trois opérations avec GSK devraient être bouclées à la fin du premier trimestre 2015. Elles sont liées à l'accord des actionnaires des deux groupes, et doivent obtenir le feu vert des autorités de la concurrence.

Novartis avait déjà indiqué antérieurement vouloir abandonner ses activités de taille plus modeste.

Ainsi, en 2013, Novartis avait dégagé un chiffre d'affaires de 1,4 milliard USD dans ses activités vaccins (antigrippaux conclus), soit 2,4% de ses ventes globales de 57,9 milliards USD.

Concernant les activités oncologiques achetées à GSK pour 14,5 milliards USD, Novartis pourrait verser un montant supplémentaire pouvant aller jusqu'à 1,5 milliard USD, en fonction des performances futures, notamment en matière de recherche et de développement.

Ces activités ont représenté en 2013 un chiffre d'affaires de 1,6 milliard de dollars chez GSK.

Concernant la santé animale, qui a rapporté en 2013 un chiffre d'affaires de 1,1 milliard USD à Novartis, elle a été cédée pour 5,4 milliards USD à Eli Lilly.

Avec cette acquisition, la branche santé animale d'Eli Lilly, appelée Elanco, va devenir le numéro 2 mondial du secteur.

La transaction devrait aboutir au premier semestre 2015.

En 2013, Novartis a réalisé un chiffre d'affaires de 57,9 milliards de dollars et un bénéfice net de 9,3 milliards USD.

mnb/abk

PLUS:hp