NOUVELLES

Les recherches pour retrouver le Boeing malaisien sont interrompues

22/04/2014 09:05 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

SYDNEY - Le mauvais temps a entraîné, mardi, l'interruption des recherches aériennes pour retrouver le Boeing malaisien disparu, au moment où les fouilles sous-marines se poursuivaient.

Une dizaine d'avions auraient normalement dû survoler une zone de 50 000 kilomètres carrés à 1600 kilomètres au nord-ouest de la ville australienne de Perth, a indiqué par voie de communiqué le centre de coordination des recherches.

Le centre a toutefois précisé que ces avions demeureraient cloués au sol en raison d'un cyclone qui est en voie de se former au nord du secteur de recherches.

«Nous avons déterminé que les conditions météorologiques actuelles génèrent une mer démontée et entraînent une pauvre visibilité, et qu'elles rendraient les recherches aériennes inefficaces et potentiellement dangereuses», a indiqué le centre par voie de communiqué.

Dix navires patrouillaient toujours la zone mardi, pendant qu'un véhicule sous-marin automatisé complétait sa neuvième mission depuis le 14 avril.

Le centre a expliqué que le Bluefin-21, qui appartient à la marine américaine, a jusqu'à présent scruté plus de 80 pour cent de la zone de 310 kilomètres carrés qui lui a été assignée. Le sous-marin brosse une carte tridimensionnelle du fond marin, mais rien d'intéressant n'a encore été retrouvé.

La zone fouillée est comprise dans un cercle de 20 kilomètres tracé autour d'un secteur où ont été détectés, le 8 avril, des signaux correspondant à ceux des enregistreurs de bord d'un avion. La profondeur de l'océan atteint 4500 mètres à cet endroit.

Les émetteurs d'urgence de ces enregistreurs se sont probablement maintenant tus, puisque la durée de vie des batteries qui les alimentent n'est que d'une trentaine de jours.

Le centre de coordination a fait savoir que les fouilles du sous-marin pourraient être complétées cette semaine.

Le ministre malaisien de la Défense, Hishammuddin Hussein, a prévenu que l'ampleur des recherches pourrait être élargie et que d'autres moyens pourraient être déployés, même si aucun débris n'est retrouvé.

Le Boeing 777 et les 239 personnes à son bord se sont volatilisés le 8 mars dernier, lors d'un vol entre Kuala Lumpur et Pékin.

PLUS:pc