NOUVELLES

Le site de locations Airbnb devant la justice de l'Etat de New York

22/04/2014 12:35 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT
Airbnb

Le site de locations Airbnb devait argumenter mardi devant un juge de l'Etat de New York, pour ne pas avoir à livrer aux autorités les données de ses utilisateurs à New York.

La bataille entre le procureur de l'Etat de New York et le site en ligne, conçu pour mettre en contact des personnes louant pour une courte durée leur appartement ou une chambre et des visiteurs cherchant à se loger, dure depuis l'été dernier.

Les lois locales interdisent en effet de sous-louer un logement en l'absence du locataire ou propriétaire pour moins de 30 jours.

Après un premier courrier le 19 août et plusieurs discussions, le procureur Eric Schneiderman a exigé le 4 octobre dernier "au nom de l'intérêt général" que le site en ligne lui transmette toutes les données des loueurs sur New York ayant utilisé le site depuis le 1er janvier 2010.

"Si vous êtes l'un des milliers de New-Yorkais qui a loué son logement pendant que vous étiez absent, l'Attorney general veut toujours savoir qui vous êtes et où vous habitez", a déclaré David Hantman, responsable des relations publiques, sur le blog d'Airbnb avant l'audience prévue mardi après-midi à Albany, la capitale de l'Etat de New York.

New York est le premier marché d'Airbnb, et la communauté Airbnb y générera en 2014 une activité économique de 768 millions de dollars selon David Hantman. Quelque 25.000 annonces de 15 000 hôtes figurent sur le site pour New York, selon le procureur.

"De nombreux hôtes louent leur appartement illégalement", a fait valoir l'Attorney general dans un mémorandum avant l'audience, soulignant aussi le manque à gagner en terme de taxe hôtelière.

Certains loueurs offrent également des locations multiples sur le site, a établi le procureur qui a fait circuler une liste de ces loueurs. "Tous les hôtes sur cette liste qui louent des appartements ont été notifiés que leurs listes seraient retirées de manière permanente d'Airbnb" a annoncé lundi Airbnb. "Plus de 2.000 offres" émanant de ces loueurs seront retirées, a précisé David Hantman.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Quoi faire à New York