NOUVELLES

Le chef de mission du FMI retenu à son arrivée à Lisbonne pour un problème de visa

22/04/2014 06:27 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

Le chef de mission du FMI, qui a entamé mardi la dernière mission d'évaluation du programme de rigueur du Portugal, a été retenu pendant environ une demi-heure à son arrivée à l'aéroport de Lisbonne, en raison d'un problème de visa.

Subir Lall, qui a atterri dimanche en fin d'après-midi à Lisbonne en provenance de Londres, détenait un visa de séjour dont la validité débutait le lendemain de son arrivée au Portugal, selon la police des frontières.

Lors de son passage à la frontière pour les contrôles de passeport, le responsable du Fonds monétaire international, qui a la nationalité indienne, a été contraint de faire la demande "d'un visa de court séjour, d'un jour, dans le cadre de la législation en vigueur", a indiqué le Service des étrangers et frontières (SEF) dans une note envoyée à l'AFP.

Cette formalité a duré "entre 30 et 40 minutes", a rapporté le journal populaire Correio da manha. "La démarche s'est déroulée dans les délais prévus et habituels pour des situations similaires", a précisé le SEF.

Dans le formulaire de demande de visa, M. Lall, qui détient également un passeport des Nations Unies, a dû indiquer les motifs de son séjour au Portugal.

M. Lall intègre la mission de la troïka des créanciers du Portugal, aux côtés des responsables de l'Union européenne et de la Banque centrale européenne, qui a débuté mardi le dernier examen des comptes du pays, avant sa sortie du programme d'assistance prévue le 17 mai.

lf/bh/abk

PLUS:hp