NOUVELLES

L'agresseur du Maple Leaf Gardens plaide coupable à 100 accusations

22/04/2014 01:30 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

TORONTO - L'homme qui a été au coeur du scandale des agressions sexuelles commises il y a plusieurs décennies au Maple Leaf Gardens de Toronto a plaidé coupable à 100 accusations impliquant 18 victimes.

Gordon Stuckless, aujourd'hui âgé de 65 ans, a plaidé coupable devant un tribunal de Toronto, mardi. Il est notamment accusé d'attentat à la pudeur, d'agression sexuelle et de grossière indécence, relativement à des agressions survenues de 1965 à 1985.

Stuckless a par ailleurs plaidé non coupable à plusieurs autres accusations, dont agression sexuelle armée et sodomie; son avocat, Ari Goldkind, a indiqué qu'un procès sur ces accusations devrait s'amorcer dans les prochaines semaines.

Stuckless avait déjà été condamné en 1997 relativement à des agressions sexuelles sur 24 garçons, des faits remontant aux années où il était placier au Maple Leaf Gardens, entre 1969 et 1988. Mais il a été ramené sous les projecteurs après que la police eut déposé de nouvelles accusations contre lui.

Toutes les accusations relatives aux enquêtes distinctes de la police de Toronto et de la police de la région de York ont depuis été fusionnées.

La procureure de la Couronne Kelly Beale devrait réclamer l'évaluation du statut de délinquant dangereux pour Stuckless, mais Me Goldkind a fait valoir que son client, qui figure sur un registre de délinquant sexuel depuis qu'il est sorti de prison, poursuit ses traitements de castration chimique et respecte les lois.

L'avocat a soutenu que son client ne représentait plus un danger pour la société depuis 2001.

Mais Allan Donnan, l'une des victimes dans une affaire précédente, a dit ne pas en être convaincu, étant donné l'ampleur des crimes commis par Stuckless. À l'extérieur du tribunal, l'homme a fait valoir que pendant 30 ans, l'agresseur avait été «froid, calculateur et prémédité» dans ces gestes à l'endroit des victimes.

PLUS:pc