NOUVELLES

La société minière Teck Resources veut éliminer 600 postes dans le monde entier

22/04/2014 12:48 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

VANCOUVER - La société minière Teck Resources (TSX:TCK.B) compte éliminer 600 postes dans le monde entier, reporter à plus tard la relance d'une mine de charbon en Colombie-Britannique et réduire ses dépenses de cinq pour cent, après avoir fait état d'un bénéfice net ajusté de 105 millions $ pour son premier trimestre, soit moins de la moitié de celui réalisé un an auparavant.

L'entreprise de Vancouver, aux prises avec les faibles prix de produits de base comme le cuivre et le charbon, a indiqué que son bénéfice net ajusté avait été de 18 cents par action au cours de la période de trois mois terminée le 31 mars. Lors du trimestre équivalent il y a un an, elle avait enregistré un résultat net ajusté de 328 millions $, ou 56 cents par action.

Les analystes consultés par Thomson Reuters avaient dit s'attendre en moyenne à un résultat de 24 cents par action.

Les revenus ont également chuté davantage que ne l'avaient prévu les analystes, ayant atteint 2,08 milliards $, contre 2,33 milliards $. Les spécialistes attendaient des revenus de 2,09 milliards $.

La société a indiqué vouloir réduire sa main-d'oeuvre mondiale d'environ cinq pour cent par attrition. Elle a aussi pour objectif de diminuer ses autres coûts de cinq pour cent, pour une économie totale de quelque 200 millions $, en plus de retrancher environ 150 millions $ à ses dépenses en immobilisations.

À la Bourse de Toronto, mardi, les actions de Teck Resources ont clôturé à 24,58 $, en hausse de 57 cents.

PLUS:pc