NOUVELLES

La Russie libère trois espions géorgiens (vice-ministre géorgien)

22/04/2014 11:04 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

La Russie a libéré trois espions géorgiens qui avaient été arrêtés après la guerre de 2008, a annoncé mardi un vice-ministre géorgien des Affaires étrangères, signalant un dégel entre les deux pays.

"Trois personnes détenues en Russie comme espions géorgiens ont été récemment libérées", a déclaré le vice-ministre David Zalkaliani lors d'une conférence de presse, tout en refusant de donner plus de détails.

L'agence de presse Interpress, citant une source officielle anonyme, a rapporté qu'un officier du Département de renseignement extérieur, Zaza Kherkeladze, figurait parmi les personnes libérées.

Arrêté en Russie en 2008, M. Kherkeladze a été condamné en 2010 pour espionnage au profit de la Géorgie à onze ans de détention.

Les relations entre Tbilissi et Moscou se sont légèrement améliorées depuis que l'administration de l'ex-président pro-occidental Mikheïl Saakachvili a été remplacée en 2013 par la coalition gouvernementale du Rêve géorgien.

Les nouveaux dirigeants géorgiens ont affiché leurs intentions de normaliser les relations avec Moscou tout en reprenant à leur compte l'orientation pro-occidentale de la Géorgie et maintenant leurs objectifs de rejoindre l'Otan et l'UE.

Dans le cadre d'une amnistie en janvier 2013, la Géorgie a libéré plusieurs personnes, dont trois Russes, reconnus coupables d'espionnage au profit de Moscou.

Les relations russo-géorgiennes avaient été sérieusement mises à mal par la guerre éclair qui a opposé les deux pays en 2008, à l'issue de laquelle Moscou a reconnu l'indépendance de deux territoires séparatistes pro-russes en Géorgie, l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie.

im/edy/all/plh

PLUS:hp