NOUVELLES

John Baird exprime le soutien du Canada aux membres de l'OTAN en Europe de l'Est

22/04/2014 03:20 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, en visite dans plusieurs pays d'Europe de l'Est cette semaine, a exprimé mardi le soutien du Canada aux membres de l'OTAN dans la région.

Après avoir rencontré son homologue tchèque lors d'un arrêt à Prague, M. Baird a affirmé que le Canada serait «aux côtés» des pays d'Europe de l'Est pour affronter tout geste d'agression.

En signifiant que les gestes de la Russie en Ukraine représentaient une menace à la paix mondiale, le premier ministre Stephen Harper avait fait l'annonce, le 14 avril dernier, de ce séjour de M. Baird pour discuter avec des alliés en Europe de l'Est. Après la République tchèque, le ministre doit se rendre en Slovaquie et en Pologne, puis en Lettonie et en Estonie.

La semaine dernière, le Canada a annoncé qu'il dépêcherait six chasseurs CF-18 en Pologne dans le cadre d'une mission de l'OTAN. À Prague, mardi, M. Baird a affirmé que le gouvernement du Canada effectuerait «d'autres annonces de projets spécifiques dans les prochains jours».

Le Canada et la Pologne doivent annoncer une aide conjointe à l'Ukraine lors du passage de M. Baird. Le ministre sera à Cracovie, jeudi, et à Varsovie, vendredi. Marcin Bosacki, l'ambassadeur polonais au Canada, a affirmé en entrevue à La Presse Canadienne plus tôt ce mois-ci que cette aide comprendrait des mesures pour renforcer les institutions démocratiques en Ukraine.

Également mardi, cinq navires de l'OTAN destinés à la chasse aux mines ont amorcé leur déploiement en mer Baltique, dans le cadre des efforts de l'Alliance atlantique pour renforcer sa présence dans l'est de l'Europe ex-communiste, alors que les membres dans la région s'inquiètent des intentions de la Russie en Ukraine.

Les navires — un dragueur de mines et un bâtiment de soutien de la Norvège, ainsi que trois navires chasseurs de mines des Pays-Bas, de la Belgique et de l'Estonie — ont quitté le port allemand de Kiel pour un exercice qui se poursuivra sous commandement norvégien jusqu'à la fin mai. L'Allemagne prendra ensuite le relais.

Les navires visiteront plusieurs ports de la mer Baltique et prendront aussi part à des opérations déjà prévues de gestion de mines datant des deux grandes guerres mondiales.

Le commodore Arian Minderhoud, chef d'état-major adjoint des opérations pour le commandement maritime allié de l'OTAN, a affirmé que l'exercice «fait partie de l'ensemble des actions devant montrer la détermination et l'état de préparation de l'OTAN».

L'OTAN a affirmé la semaine dernière qu'elle renforçait son empreinte militaire le long de ses frontières à l'est.

PLUS:pc