NOUVELLES

Japon: pour la 1ère fois depuis 1885, les minutes des conseils des ministres publiées

22/04/2014 02:29 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

Le gouvernement japonais a commencé à rendre public mardi, pour la première fois depuis 1885, les minutes des conseils des ministres, un accès de transparence au moment où il est accusé de bafouer la liberté de la presse.

Le premier compte-rendu diffusé sur le site internet du Premier ministre est celui du 1er avril, jour d'une augmentation de la taxe sur la consommation (équivalent de la TVA française).

"Nous publions ces documents en vertu du devoir d'explication envers les citoyens et de l'amélioration de la transparence des réunions ministérielles", a expliqué le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, lors d'un point de presse quotidien.

Il a en outre affirmé qu'absolument rien dans l'attitude et les propos des ministres n'avait changé depuis qu'avait été décidée cette publication.

Désormais, le contenu de tous les conseils des ministres sera divulgué trois semaines plus tard sur le site du Premier ministre, à l'exception des informations engageant la sécurité du pays.

Ce mouvement intervient alors que le gouvernement conservateur de Shinzo Abe a été vivement critiqué ces derniers mois pour avoir fait passer en urgence une loi sur les secrets d'Etat jugée liberticide par de nombreux journalistes, écrivains, artistes et diverses organisations de défense des Droits de l'homme.

En substance, cette loi vise à donner à tous les ministères l'autorisation de classer "secret d'Etat" toute information jugée sensible relative à la défense, la diplomatie, le contre-espionnage et la lutte antiterroriste, sur des critères qui restent imprécis et selon des procédures de contrôle extérieur encore indéfinies. En attendant l'entrée en vigueur de ce nouveau texte, seul le ministère de la Défense a le pouvoir de cacher une information en la rangeant dans le tiroir "secret défense".

kap/pn/ml

PLUS:hp