NOUVELLES

Délais et confusion pour la commémoration de la mission en Afghanistan

22/04/2014 06:32 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Une proclamation royale, un moment de silence dans les écoles et le bourdonnement des hélicoptères dans le ciel d'Ottawa sont prévus le 9 mai. Mais la tentative du gouvernement Harper de faire de la commémoration de la mission canadienne en Afghanistan un événement national est confrontée à des délais, de la confusion et aux aléas de la politique.

Le premier ministre Stephen Harper a récemment désigné la journée du 9 mai pour honorer les sacrifices des soldats canadiens qui ont combattu les talibans en Afghanistan pendant 12 ans.

Mais à part les courtes références sur deux sites du gouvernement, les Canadiens ont peu d'informations sur l'événement, et certains se demandent de quelle façon le public est invité à y participer.

La Légion royale canadienne a reçu la semaine dernière une lettre du ministère des Anciens combattants, qui lui demande de contribuer à la sensibilisation publique et d'organiser des événements dans ses 1450 sections locales à travers le pays.

Le directeur du marketing de la Légion, Scott Ferris, souligne que l'organisation aura très peu de temps pour organiser des rassemblements et en faire la promotion.

Le ministre de la Défense, Rob Nicholson, a déclaré il y a deux semaines que les détails de l'hommage aux vétérans d'Afghanistan étaient en cours d'élaboration, en précisant que le site du ministère des Anciens combattants fournirait plus de détails au public au moment opportun.

PLUS:pc