NOUVELLES

Des publicités appellent les victimes de Savile à réclamer des dédommagements

22/04/2014 06:33 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

Des publicités expliquant aux victimes de l'ancien animateur vedette de la BBC Jimmy Savile, soupçonné d'avoir commis des centaines d'agressions sexuelles pendant 60 ans, comment réclamer des dommages et intérêts, ont été publiées mardi dans la presse britannique.

Le texte, publié dans le Times, le Daily Mirror et dans d'autres journaux locaux, détaille comment les personnes qui se disent victimes de Jimmy Savile peuvent solliciter des indemnisations.

Elles ont jusqu'au 3 juin pour envoyer leur requête aux différents avocats indiqués dans la publicité.

Cette procédure d'indemnisation restera cependant ouverte pendant un an. Le temps pour les avocats de Savile d'étudier le bien fondé des demandes et de verser les dommages et intérêts. Ces derniers seront plafonnés à 60.000 livres (73.000 euros) par victime.

Pour l'instant, quelque 140 personnes ont réclamé des indemnisations dans ce retentissant scandale.

La justice britannique avait approuvé le 28 février la création d'un fonds de compensation de 3 millions de livres (3,6 millions d'euros) pour les nombreuses victimes de l'ancien animateur vedette de la BBC.

Jimmy Savile est mort en 2011, un an avant que l'affaire autour des centaines de sévices sexuels qu'il est accusé d'avoir fait subir n'éclate à la faveur d'une enquête journalistique.

L'animateur excentrique, adulé dans les années 70 et 80, est soupçonné d'avoir sévi dans des locaux de la BBC, des écoles, des hôpitaux, dont des établissements psychiatriques, et un centre de fin de vie.

sds/dh/ml

PLUS:hp