NOUVELLES

Des Libanais enclavés en Syrie reçoivent de l'aide après des semaines d'isolement

22/04/2014 12:29 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

Les autorités libanaises ont envoyé mardi un rare convoi d'aide humanitaire à plusieurs milliers de leurs ressortissants dans le village de Toufail, enclavé en territoire syrien et rendu inaccessible par les combats faisant rage dans ce pays.

"Nous avons besoin d'aide, mais nous ne voulons pas quitter nos terres", a clamé un des bénéficiaires, dans des images de télévisions libanaises, montrant des centaines de personnes accueillant le convoi avec des fleurs et des acclamations.

A bord de camions et de véhicules de la Croix-rouge, 1.000 colis alimentaires, des tentes, 3.000 couvertures, une clinique mobile et du carburant sont parvenus aux quelque "1.000 Libanais et 3.000 Syriens" bloqués à Toufail, a expliqué Mohammad Kheir, chef de la haute commission d'aide humanitaire libanaise.

Le village, qui comptait avant 2011 environ 5.000 habitants en majorité sunnites, se trouve au nord-est du Liban, dans une enclave au relief accidenté dont les habitants sont reconnus comme citoyens libanais depuis l'indépendance en 1943 mais à laquelle on ne peut accéder qu'en circulant quelques kilomètres en Syrie.

Avec l'avancée des troupes syriennes, appuyées par les combattants chiites du Hezbollah libanais dans les montagnes de Qalamoun, les routes menant au village ont été coupées.

De l'autre côté de la frontière, au Liban, la majorité des habitants de la zone sont chiites et accusent ceux de Toufail de soutenir l'opposition --principalement sunnite-- en Syrie.

"Avant la crise (syrienne), nous ne faisions pas de distinction entre Libanais et Syriens. Nous vivions ensemble", a déploré à l'AFP Ali al-Shum, un notable de Toufail, assurant qu'aucun combattant rebelle n'avaient pénétré dans le village.

Un journaliste de l'AFP, qui a pu suivre le convoi jusqu'à la ville libanaise frontalière de Ras al-Hurf, à 6 km de Toufail, a vu des positions et drapeaux du Hezbollah dans cette zone.

Interrogé par la chaîne privée LBC, un des habitants de Toufail a réclamé le déploiement de l'armée libanaise dans le village "pour nous protéger".

Le ministre libanais de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, avait promis lundi d'aider les habitants libanais de Toufail et les Syriens réfugiés dans le village, en assurant être en contact avec le Hezbollah pour sécuriser le passage du convoi.

hek-rd/ser/faa/fcc

PLUS:hp