NOUVELLES

Le Canadien l'emporte 4-3 sur le Lightning et passe au deuxième tour (VIDÉO/PHOTOS)

22/04/2014 10:06 EDT | Actualisé 23/04/2014 10:51 EDT

Une attaque équilibrée, un gardien dominant, quelques bonds et décisions favorables... tout semblait sourire au Canadien depuis le début de la série, sauf deux éléments. Et les deux ont débloqué au même moment.

Max Pacioretty a inscrit son premier but de la série avec 42 secondes à écouler, en avantage numérique, et le Canadien a signé une spectaculaire victoire de 4-3 sur le Lightning de Tampa Bay, mardi. Le Tricolore balaie ainsi la série 4-0 et devient la première équipe à atteindre le deuxième tour cette saison.

En avant 3-1 après deux périodes, la série semblait dans la poche pour le Canadien, mais des buts de Victor Hedman et Tyler Johnson en troisième période ont permis au Lightning d'équilibrer la marque, jusqu'au but salvateur de Pacioretty.

« Je commençais à devenir frustré et les seules choses qui me gardaient sain d'esprit étaient nos victoires et de voir les autres qui marquaient. Puis, tu réalises que tu peux finir la série avec un tir et la frustration part », a commenté Pacioretty.

« C'est plate, surtout de la façon dont on est revenus en troisième, a mentionné le Québécois Mark Barberio, dans le vestiaire du Lightning. On n'a jamais abandonné. Mais c'est dur de perdre comme ça à la dernière minute. »

Il s'agissait seulement du deuxième but du CH en avantage numérique au cours de la série. Cette fois, une punition à l'attaquant recrue Cédric Paquette, avec 2 min 13 s à jouer, a donné aux Montréalais l'avantage d'un homme.

« Je me sens assez mal. C'est ma faute. J'étais un peu trop agressif et il est tombé », a dit un Paquette repentant.

Départ canon

Tous les détails comptent en séries et il faudra visiblement inclure l'hymne national dans ces détails!

L'effet Ginette Reno s'est une fois de plus fait sentir rapidement. Dès la troisième minute, Daniel Brière a inscrit les Montréalais au pointage, bien servi par un Dale Weise qui a mis sa surprenante vitesse à profit le long de la rampe.

Lars Eller a doublé l'avance du CH plus tard dans l'engagement, d'un boulet d'une précision chirurgicale. Brian Gionta reçoit le prix de l'acteur de soutien par excellence sur cette séquence, provoquant à lui seul deux revirements, dont celui en zone neutre qui a permis à Eller de marquer.

Ondrej Palat, sur une bourde monumentale d'Alexei Emelin derrière le filet de Carey Price, a permis au Lightning de revenir à un but du Canadien en début de deuxième période. Mais 70 secondes plus tard, Brendan Gallagher a battu Anders Lindback d'un tir frappé.

C'était un cadeau de trop accordé par Lindback, au mauvais moment de surcroît. Jon Cooper l'a aussitôt retiré à la faveur de Kristers Gudlevskis. Ce dernier a bloqué 16 des 17 tirs du Tricolore et pourra ajouter une autre expérience positive à sa saison, après avoir tenu tête au Canada devant le filet de la Lettonie aux Jeux de Sotchi.

Le vent tourne

Le changement s'est avéré profitable pour le Lightning, qui a remonté la pente et créé l'égalité 3-3 en 3e sur les buts de Hedman et Johnson. C'est alors que Michel Therrien a demandé un temps d'arrêt.

« Je voulais juste calmer les choses. On jouait trop sur les talons. C'est une réaction qui peut être naturelle sans le vouloir, mais on a fait face à de l'adversité et on a bien réagi », a expliqué l'entraîneur-chef.

Pour Daniel Brière, cette fin de match constitue déjà la première leçon à retenir pour le deuxième tour.

« On a commencé à jouer sur les talons et c'est la pire chose que tu puisses faire, a estimé le petit Québécois. J'espère que ça nous servira de leçon si la situation se répète à l'avenir. »

Les Montréalais doivent maintenant attendre le dénouement de la série Red Wings-Bruins pour connaître l'identité de leur prochain adversaire. Les Bruins, champions de l'Association de l'Est, mènent la série 2-1.

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Premier tour: Canadien-Lightning