POLITIQUE

Assermentation des députés du Parti Québécois et de la Coalition Avenir Québec (VIDÉOS)

22/04/2014 06:12 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

QUÉBEC - Avec des sentiments partagés, des députés du Parti québécois sont arrivés à la cérémonie d'assermentation qui fera d'eux la prochaine opposition officielle à l'Assemblée nationale.

Stéphane Bergeron, réélu dans Verchères, a déclaré que malgré la tristesse d'avoir perdu des collègues à la dernière élection, cette journée d'assermentation en est tout de même une de réjouissance.

Lors d'un échange avec la presse parlementaire, M. Bergeron, qui occupe encore pour quelques heures le poste de ministre de la Sécurité publique, a affirmé que les députés de l'opposition devront accomplir le mandat confié par la population, qui a choisi de ne pas reporter le PQ au pouvoir le 7 avril dernier.

Bernard Drainville, réélu dans Marie-Victorin, a déclaré qu'il était heureux d'avoir obtenu pour une quatrième fois la confiance des électeurs de la ville de Longueuil où se trouve sa circonscription.

M. Drainville a lui aussi confié qu'il était tout de même attristé par l'échec du gouvernement péquiste, qui n'a exercé le pouvoir que durant 18 mois. Le député a cependant expliqué que, peu à peu, il accepte cette situation afin que l'opposition péquiste joue son rôle le mieux possible.

La semaine dernière, les 70 députés libéraux ont été assermentés au salon rouge de l'Assemblée nationale. Mardi, les proches des 30 députés péquistes ont rempli cette salle, pour les accueillir afin qu'ils prêtent serment à leur tour.

Juste avant la cérémonie, M. Bergeron avait exprimé des sentiments partagés.

«C'est sûr que c'est un peu triste dans la mesure où on perd des collègues, mais c'est une journée qui est heureuse dans la mesure où on se retrouve avec des collaborateurs, des proches et on célèbre somme toute notre élection et le mandat qui nous a été confié par la population», a-t-il dit avant la cérémonie.

Les 22 députés de la Coalition Avenir Québec seront assermentés à 14h.

Pendant ce temps, le chef libéral Philippe Couillard poursuit les rencontres en vue de la composition de son conseil des ministres.

La distribution des postes ministériels se fera parmi les 70 députés élus par sa formation politique.

LIRE AUSSI:

» Gaétan Barrette au ministère de la Santé

INOLTRE SU HUFFPOST

12 promesses de Philippe Couillard