NOUVELLES

Syrie : Le résultat de la présidentielle n'aura "aucune valeur", selon Londres

21/04/2014 12:34 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

Le gouvernement britannique a estimé lundi que le résultat de l'élection présidentielle, prévue en juin, en Syrie, pays en proie à une guerre civile, "n'aurait aucune valeur ni crédibilité".

Le président du Parlement syrien, Mohammad al-Laham, a annoncé lundi que le scrutin présidentiel, qui devrait reconduire dans ses fonctions le président Bachar Al-Assad, aurait lieu le 3 juin en dépit du conflit en cours.

"Le plan d'Assad pour les élections a pour seul objectif le renforcement de sa dictature", a déclaré le secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères, Mark Simmonds, dans un communiqué.

"Elles auront lieu sur fond d'attaques incessantes du régime contre les civils, avec des centaines de milliers de personnes vivant sous le joug du régime dans des conditions horribles, et dans un climat de peur alors que des milliers d'opposants non-violents à Assad sont emprisonnés ou ont disparu", a-t-il ajouté.

"Des millions de Syriens, déplacés ou vivant à l'extérieur de la Syrie, ne pourront voter. Des élections organisées dans ces conditions ne respectent aucune des normes internationales et leur issue n'aura aucune valeur ni aucune crédibilité", a-t-il conclu.

La guerre civile, qui fait rage en Syrie depuis mars 2011, a fait plus de 150.000 morts, tandis que 2,5 millions de Syriens ont fui le pays et 6,5 millions ont été déplacés à l'intérieur de ses frontières.

Jusqu'à présent, Bachar al-Assad, candidat unique, avait été élu en 2000 avec 97,29% des voix, puis réélu en 2007 avec 97,62% des suffrages.

La nouvelle Constitution adoptée en 2012 donne pour la première fois la possibilité à plusieurs candidats de se présenter. Mais en réalité, les conditions requises limitent fortement le nombre de candidats.

jk/sym

PLUS:hp