NOUVELLES

Rendez-vous à Madrid

21/04/2014 12:00 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

Tous les amateurs de soccer auront les yeux tournés vers Madrid cette semaine, où se tiendront non pas un, mais deux matchs aller des demi-finales de la Ligue des champions.

Mardi, le premier choc opposera l'Atletico à Chelsea et il marquera le retour de José Mourinho dans une ville où le Portugais, ex-entraîneur du Real, déchaîne les passions.

Vingt-quatre heures plus tard, le Real Madrid, auréolé de neuf titres en Ligue des champions, accueillera le Bayern de Munich.

L'Atletico est actuellement sur une lancée. Après avoir sorti le FC Barcelone en quarts de finale de la Ligue des champions, les Colchoneros ont enchaîné avec une autre victoire vendredi dernier. Ils ont ainsi conservé le premier rang de la Liga devant Barcelone et le Real.

L'Atletico pourra compter sur Arda Turan, Diego Costa et son gardien belge Thibaut Courtois, prêté par... Chelsea. D'ailleurs, le club anglais voulait interdire la présence de Courtois selon une clause dans le contrat qui prévoyait que l'Atletico aurait dû payer trois millions d'euros (4,55 millions $CA).

Mais l'Union européenne des associations de football (UEFA) s'en est mêlée.

De son côté, les Bleus miseront tout sur la Ligue des champions, eux qui ont perdu tout espoir de remporter le titre en Premier League. Avec Mourinho à la barre, Chelsea compte sur un homme expérimenté qui a déjà soulevé le trophée de la Ligue des champions avec Porto et l'Inter Milan.

L'autre demi-finale aura des allures de clasico européen. Le Real Madrid, qui a décroché la semaine dernière la Coupe d'Espagne, peut désormais rêver à un triplé Ligue des champions-Liga-Coupe d'Espagne.

Les Blancs pourront miser sur Cristiano Ronaldo, qui n'a pas joué depuis sa blessure à une cuisse en quart de finale aller contre Dortmund.

À l'instar du Real, le Bayern peut aussi penser à un triplé, lui qui a déjà mis la main sur le titre en championnat allemand. Munich compte également cinq triomphes en Ligue des champions.

De plus, les Allemands sont considérés comme la bête noire du Real, surtout depuis leur victoire à leurs dépens, en demi-finales de la Ligue des champions en 2012.

Et comme si ce n'était pas suffisant, l'entraîneur du Bayern, Josep Guardiola, connaît bien le Real pour l'avoir affronté comme joueur et entraîneur avec le FC Barcelone.

PLUS:rc