NOUVELLES

Ray Emery sera de nouveau devant le filet des Flyers pour le match no 3

21/04/2014 04:57 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

VOORHEES, États-Unis - Se qualifiant de «Band-Aid», Ray Emery a permis aux Flyers de Philadelphie de plutôt bien se tenir jusqu'ici.

Emery remplacera le gardien no 1 Steve Mason, blessé, pour un troisième départ consécutif, alors que les Flyers accueilleront les Rangers de New York pour le match no 3, mardi. Emery a été excellent dans la victoire de 4-2 inscrite dimanche, au Madison Square Garden, effectuant 31 arrêts pour créer l'égalité 1-1 dans la série.

«Plus vous jouez souvent, plus vous êtes confortable devant le filet, a déclaré Emery lundi. J'apprécie jouer de façon consécutive. Je suis la bouée de sauvetage le temps que 'Mase' prenne du mieux.»

Mason a de son côté indiqué qu'il ne sera pas en uniforme pour le match et son statut pour cette série demeure un point d'interrogation en raison d'une blessure au haut du corps. Il a participé à l'entraînement des siens, lundi, et espère être de retour pour le match no 4, vendredi. Il n'a pas joué depuis qu'il a été blessé sur un contact, le 12 avril dernier.

«Présentement, de la façon dont 'Razor' joue, il n'y a rien qui presse, a dit Mason. C'est grâce à lui que nous avons gagné dimanche, alors je crois que même si j'étais prêt, il n'y aurait pas de raison de le retirer de la formation.»

L'entraîneur-chef des Flyers, Craig Berube, n'a pas voulu en dévoiler davantage.

«Ray disputera la prochaine partie, c'est tout, a-t-il dit. Il n'y a vraiment rien de plus à discuter. L'autre gars n'est pas prêt, alors je fais jouer celui qui l'est. C'est tout.»

Mason a compilé une fiche de 33-18-7 avec une moyenne de buts alloués de 2,50 et un taux d'efficacité de ,917 cette saison. Il a aidé les Flyers à surmonter un début de saison de 1-7 et un changement d'entraîneur pour les mener jusqu'aux éliminatoires.

Emery a cependant plus d'expérience en séries: il a aidé les Sénateurs d'Ottawa à atteindre la finale de la Coupe Stanley en 2007 et il était le gardien substitut des Blackhawks de Chicago lors de leur conquête la saison dernière.

«Toute expérience aide, a dit Emery. Mais de voir une équipe connaître du succès en séries, de vivre les hauts et les bas qu'un équipe doit vivre pour remporter un championnat est vraiment une expérience de laquelle vous apprenez beaucoup.»

La victoire d'Emery était sa première en exactement trois ans, sa dernière remontant au 20 avril 2011, un gain de 6-3 des Ducks d'Anaheim face aux Predators de Nashville.

La série se transporte maintenant au Wells Fargo Center, où les Rangers n'ont pas gagné en deux visites cette saison et où ils ont perdu quatre de leurs cinq dernières rencontres. Mais les New-Yorkais ont établi un record d'équipe en gagnant 25 fois à l'étranger cette saison.

«Ce sera très bruyant et ils tenteront d'imposer leur rythme, a analysé Brad Richards. Notre fiche en saison régulière ne veut plus rien dire, à moins qu'on puisse gagner quelques matchs à l'étranger pendant cette série. C'est ce que nous tenterons de faire. Ce qu'on a fait ne veut plus rien dire, c'est ce que nous ferons à compter de mardi qui importe.»

PLUS:pc