NOUVELLES

Granlund procure un court gain de 1-0 en prolongation au Wild contre l'Avalanche

21/04/2014 10:42 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

ST. PAUL, États-Unis - Le plongeon de Mikael Granlund pour pousser le disque derrière Semyon Varlamov à 5:08 de la première période de prolongation a procuré un court gain de 1-0 au Wild du Minnesota contre l'Avalanche du Colorado, lundi soir, rétrécissant du même coup l'écart à 2-1 dans cette série quarts de finale de l'Association Ouest.

Varlamov a effectué 45 arrêts sur un total de 46 tirs — un record de concession du Wild au chapitre des tirs au but en séries éliminatoires.

«Nous étions dominants, alors l'important était de ne pas perdre patience et ne pas se laisser déconcentrer, a dit l'entraîneur du Wild, Mike Yeo. C'est une énorme victoire, non seulement le résultat, mais aussi la façon dont nous avons installé notre jeu. Nous savons toutefois que ce sera encore plus difficile lors du prochain match... nous allons devoir être très bons.»

Granlund a coupé vers le filet de l'Avalanche pour décocher un tir des poignets et, tandis qu'il chutait vers l'avant, il a frappé la rondelle au fond de celui-ci.

«Nous avions de très belles séquences qui nous donnaient des chances de marquer, et ç'a finit par rapporter, a dit le Finlandais de 22 ans. Il nous faut continuer de jouer comme ça.»

Darcy Kuemper a réalisé un total de 22 arrêts. Le gardien du Wild, qui effectuait son premier départ en carrière en séries éliminatoires, a été aussi dominant que son adversaire à l'autre bout de la patinoire.

Le match no 4 sera présenté jeudi au Xcel Energy Center de St. Paul, au Minnesota.

Après que le trio formé de Nathan MacKinnon, Paul Stastny et Gabriel Landeskog eut récolté un total de sept buts et 17 points au cours des deux premiers matchs de cette série, le Wild a trouvé un moyen de l'écarter de la feuille de pointage.

Le Wild a procédé à des modifications au sein de ses trios, le vétéran Dany Heatley étant réinséré dans la formation partante après avoir été écarté plus tôt dans la série. La formation de Mike Yeo n'avait jusqu'ici tout simplement pas envoyé suffisamment de joueurs vers le filet adverse pour s'emparer des longs retours que Varlamov a tendance à accorder.

Après avoir laissé filer une avance de 4-2 dans le match no 1 en concédant le but égalisateur à Stastny — alors qu'il restait 13 secondes au cadran — ainsi que celui de la victoire en prolongation, le Wild devait rebondir à son premier match des séries éliminatoires à domicile. Il a donné le ton dès la mise en jeu initiale, et la foule a semblé apprécier. Après tout, elle attend depuis 11 ans que le Wild remporte une série.

Le Wild pourrait toutefois devoir se passer des services de l'agitateur Matt Cooke, qui a écopé une pénalité pour avoir appliqué un coup de genou au défenseur de l'Avalanche Tyson Barrie en deuxième période. Après la rencontre, l'organisation a annoncé qu'il souffrait d'une blessure au ligament collatéral tibial qui le forcera à rater de quatre à six semaines d'activités.

PLUS:pc