NOUVELLES

Des rebelles communistes suspectés d'avoir tué un maire lors d'une cérémonie

21/04/2014 02:24 EDT | Actualisé 20/06/2014 05:12 EDT

MANILLE, Philippines - Des responsables philippins affirment qu'au moins 15 suspects, probablement des rebelles communistes déguisés en police, ont tué avec des projectiles d'armes à feu un maire du nord du pays et ses deux gardes du corps lors d'une cérémonie protocolaire.

La police prétend que les assaillants ont distribué des tracts dénonçant les activités minières dans la province nordique de Cagayan. Selon le chef de la police provinciale, Gregorio Lim, les policiers pourchassaient les tireurs et cherchaient à déterminer si l'attentat était relié aux rebelles communistes opposés aux activités minières.

Le major Emmanuel Garcia a indiqué que le maire de la ville de Gonzaga Carlito Pentecostes Jr et ses gardes du corps étaient morts sur le coup, lundi. Un échange de coups de feu a ensuite eu lieu, mais les tireurs se sont échappés en s'accaparant un véhicule de police.

Les rebelles se battent depuis 45 ans contre les forces gouvernementales et les compagnies minières, les accusant d'échouer à améliorer la vie des gens défavorisés.

PLUS:pc