NOUVELLES

Des attaques ont fait au moins 30 morts en Irak lundi

21/04/2014 02:30 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

BAGDAD - Des attentats suicides et une série d'attaques ont causé la mort d'au moins 30 personnes en plus d'en blesser près de 70 autres en Irak, lundi, à moins de deux semaines des élections parlementaires.

Les violences ont atteint un niveau jamais vu depuis 2008 au cours de la dernière année en Irak.

Le gouvernement irakien, mené par les chiites, doit composer avec cette réalité alors que les électeurs s'apprêtent à voter pour une première fois depuis le départ de l'armée américaine, en 2011.

L'attaque la plus meurtrière de lundi s'est produite au sud de Bagdad, dans la ville de Suwarah, lorsqu'un homme au volant d'un véhicule bourré d'explosifs a foncé dans un poste de contrôle, tuant 12 personnes — cinq policiers et sept civils.

Non loin de là, dans la ville de Madain, à environ 20 kilomètres au sud-est de Bagdad, la capitale, une autre voiture piégée a explosé en heurtant un poste de contrôle militaire. Trois soldats et deux civils ont perdu la vie dans cet attentat.

Par ailleurs, un soldat irakien a été tué dans l'explosion d'un engin laissé au bord de la route, à 30 kilomètres au nord de Bagdad, tandis qu'un civil a été abattu par des hommes armés qui se déplaçaient à voiture dans les rues de Latifiyah, à 30 kilomètres au sud de la capitale.

Enfin, l'explosion de trois bombes dans divers secteurs de Bagdad a tué au moins 11 personnes.

Selon les Nations unies, 8868 ont été tuées l'an dernier en Irak, du jamais vu depuis 2007, alors que les violences interethniques faisaient rage.

Les élections parlementaires doivent se tenir le 30 avril en Irak.

PLUS:pc