NOUVELLES

Azerbaïdjan: un journaliste renommé inculpé d'espionnage au profit de l'Arménie

21/04/2014 11:21 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

Un journaliste azerbaïdjanais critique du pouvoir a été inculpé lundi d'espionnage au profit de l'Arménie voisine et placé en détention provisoire pour trois mois.

Rauf Mirkadyrov a été inculpé de haute trahison pour avoir "été recruté par les services secrets arméniens en 2008 et avoir fourni des informations à Erevan sur les secrets d'Etat de l'Azerbaïdjan", a indiqué le parquet dans un communiqué.

"Il a été placé en détention provisoire pour trois mois", a déclaré à l'AFP son avocat, Fuad Agayev.

M. Mirkadyrov a été arrêté dimanche à Bakou après avoir été expulsé de Turquie la veille, où il était basé ces dernières années.

Correspondant politique du journal indépendant en langue russe Zerkalo (Miroir), publié en Azerbaïdjan, il écrivait depuis Ankara des articles critiques sur les dirigeants turc et azerbaïdjanais.

Les organisations de défense des droits de l'homme accusent régulièrement le régime du président Ilham Aliev d'atteintes à la liberté d'expression et de faire emprisonner des opposants dans ce pays riche en hydrocarbures situé sur les bords de la Caspienne.

Le journal Zerkalo a indiqué sur son site internet que la raison de l'expulsion du journaliste de Turquie, qui a annulé son accréditation, n'était pas claire.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan s'opposent depuis plus de deux décennies au sujet de la région séparatiste du Nagorny Karabakh, à majorité arménienne, qui a été l'enjeu d'une guerre qui a fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés entre 1988 et 1994.

Un cessez-le-feu a été signé en 1994, mais Bakou et Erevan n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le statut de la région qui reste une source de tension dans le Caucase du Sud, une zone stratégique située entre l'Iran, la Russie et la Turquie.

eg-im/edy/lap/plh

PLUS:hp