NOUVELLES

Argentine : une ex-ministre condamnée à 4 ans de prison pour corruption

21/04/2014 05:23 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

Maria Julia Alsogaray, ministre emblématique du président argentin Carlos Menem (1989-1999), a été condamnée à 4 ans de prison pour malversation lors de la privatisation de l'entreprise publique de téléphonie ENTel, dans les années 1990.

Bien que ce soit sa troisième condamnation, Mme Alsogaray, 71 ans, n'a pas été placée en détention, car la sanction n'est pas définitive. Elle peut encore faire appel du jugement, comme elle l'a fait pour ses deux premières condamnations.

L'ancienne proche du président Carlos Menem a été reconnue coupable "d'administration frauduleuse" par un tribunal de Buenos Aires. D'après l'accusation, le préjudice pour l'Etat argentin est de 250 millions de dollars.

Entre 2003 et 2005, Maria Julia Alsogaray a fait 21 mois de détention préventive pour détournement de fonds publics lorsqu'elle était à la tête du Secrétariat aux Ressources naturelles et à l'Environnement. En juin dernier, elle a été condamnée à 4 ans de prison pour cette affaire.

En 2004, elle a été condamnée à 3 ans de prison pour enrichissement illicite et sommée de rembourser au fisc 900.000 dollars.

Mme Alsogaray, souvent surnommée la "dame de fer", cultivait une ressemblance avec l'ancienne Premier ministre britannique Margaret Thatcher. Elle était devenue le symbole de la frivolité de l'ère Menem en faisant la "une" d'une revue, seulement vêtue d'un somptueux manteau de fourrure.

ls/jos/ap/hdz/Bir

PLUS:hp