NOUVELLES

Une boutique cadeau fédérale est réservée à l'élite politique canadienne

20/04/2014 02:45 EDT | Actualisé 20/06/2014 05:12 EDT

OTTAWA - La boutique souvenir officielle du Canada est installée au quatrième étage d'un bâtiment gouvernemental à Gatineau, mais les touristes ne font pas la queue à la caisse pour acheter des tasses à l'effigie de la Gendarmerie royale du Canada.

Ce magasin, financé par les fonds publics, n'offre que des objets haut de gamme, réservés aux «clients» des plus hauts échelons du gouvernement fédéral. Cette Banque des cadeaux est régulièrement visitée par des ministres, des dirigeants de sociétés de la Couronne, et même des juges de la Cour suprême, chaque fois que le gouvernement tente d'impressionner des dignitaires étrangers en leur offrant des articles typiquement canadiens.

Ces articles peuvent être offerts lorsqu'un dignitaire vient en visite au Canada ou lorsqu'un membre du gouvernement — qu'il fasse partie de la haute fonction publique, du pouvoir politique ou du système judiciaire — se rend à l'étranger.

Plus de 1000 articles sont disponibles: boutons de manchette en argent, plumes, sculptures inuites, etc. Le prix maximal d'un cadeau est établi à 500 $, et l'inventaire vaut environ 120 000 $ actuellement.

Les informations sur le magasinage effectué dans cette boutique au cours des trois dernières années lèvent le voile sur les habitudes en matière de dons. Dix-sept ministres y sont passés depuis 2012, et c'est Joe Oliver, nouveau ministre des Finances, qui est venu le plus souvent. L'ancien ministre des Ressources naturelles s'y est rendu à huit reprises pour y dénicher 62 cadeaux en trois ans, offrant ainsi des objets d'une valeur totale de 12 000 $, ce qui en fait le ministre le plus généreux — et de loin.

Patrimoine canadien, qui gère la Banque de cadeaux, a remis les documents internes à La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, mais a caviardé les noms des récipiendaires des objets.

Les règles gouvernementales précisent que les ministres peuvent remettre des cadeaux à leurs homologues étrangers d'une valeur maximale de 500 $ — ou de 300 $ si le cadeau est remis à un dignitaire en visite au Canada. Pour les sous-ministres et leurs équivalents, comme le dirigeant d'une société de la Couronne, ces limites sont ramenées à 200 et 100 $ respectivement.

PLUS:pc