NOUVELLES

Les Blackhawks devront s'ajuster sans Seabrook lors du match no 3

20/04/2014 03:19 EDT | Actualisé 20/06/2014 05:12 EDT

CHICAGO - Les Blackhawks de Chicago ont ressenti les conséquences de la mise en échec de Brent Seabrook à l'endroit de David Backes dimanche.

On verra maintenant quel impact cet incident aura sur le reste de leur série contre les Blues de St. Louis.

Seabrook a été suspendu pour trois matchs par la LNH le jour de son 29e anniversaire de naissance en raison de son coup de coude contre la tête de Backes tard en troisième du match no 2, gagné 4-3 samedi par les Blues en prolongation.

Les Blackhawks se retrouvent en déficit de 2-0 dans la série et ils devront continuer la défense de la coupe Stanley sans un de leurs meilleurs défenseurs.

«Vous avez besoin de sa taille, de sa présence, de son expérience et de ses qualités de meneur, a dit l'entraîneur-chef des Blackhawks Joel Quenneville avant que la suspension de Seabrook ne soit annoncée. Il a un bon tir et il joue aussi en avantage numérique. Il joue en infériorité numérique, il joue lors de tous les moments importants.»

Seabrook a écopé une punition majeure et une inconduite de partie après avoir passé le K.-O. à Backes à 15:09 du troisième vingt et les Blues ont profité de l'avantage numérique subséquent pour créer l'égalité avec 6,4 secondes à écouler sur un tir des poignets de Vladimir Tarasenko.

Backes avait eu besoin d'aide afin de retraiter au vestiaire et il n'est pas revenu au jeu. On ne sait pas si le capitaine des Blues sera en uniforme pour le match no 3, lundi à Chicago.

«Tout ce que je sais, c'est qu'il est debout et c'est à peu près tout, a dit l'entraîneur-chef des Blues Ken Hitchcock, dimanche. Nous n'avons pas d'autre information et nous n'en auront probablement pas d'autre avant demain (lundi).»

Backes et Seabrook n'ont pas rencontré les journalistes dimanche, même s'ils se retrouvaient au coeur des discussions. On peut entendre quelqu'un narguer Backes après la mise en échec sur la bande audio de la partie, mais on ne sait pas si les propos proviennent de la bouche d'un joueur ou d'un spectateur.

«Je les ai vus lui parler. Ça les rend encore plus salauds, a dit l'homme fort des Blues Ryan Reaves. Je ne pense pas que ç'a sa place. Il ne sait pas où il est. Je pense que s'ils veulent jouer de cette manière, nous pouvons aussi jouer le jeu. Nous verrons où tout ça va nous mener.»

Quenneville a dit qu'il n'a pas vu ou entendu ses joueurs narguer Backes après l'incident.

En plus de la mise en échec de Seabrook, Hitchcock est revenu sur une collision genou-contre-genou entre Bryan Bickell et l'attaquant des Blues Vladimir Sobotka en troisième période. Il a ajouté que l'attaquant des Blackhawks avait été impliqué dans un incident similaire avec le défenseur Alex Pietrangelo en première période.

«Ces jeux-là me dérangent plus que la mise en échec contre David, une mise en échec qui a mal viré, a raconté Hitchcock. Le jeu contre Sobotka était la suite de celui sur Petro en première période.»

PLUS:pc