NOUVELLES

Le pape François célèbre la messe de Pâques devant 150 000 fidèles

20/04/2014 05:58 EDT | Actualisé 20/06/2014 05:12 EDT

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le pape François a célébré la messe de Pâques, dimanche, sur la place Saint-Pierre de Rome. Il a prié pour la paix en Ukraine et en Syrie, en plus de plaider pour la fin des attaques terroristes contre des chrétiens au Nigeria.

Par un soleil resplendissant, plus de 150 000 fidèles de tous âges ont assisté à la cérémonie, présidée par le Saint-Père à un autel mis en place sous une voûte sur les marches de la basilique Saint-Pierre.

Il s'agissait de la deuxième messe de Pâques célébrée par le pape François lors de son pontificat.

Conformément à la tradition, le souverain pontife a par la suite accordé sa bénédiction «Urbi et orbi».

Une marée humaine a assisté à la cérémonie. Il y avait tellement de gens que bon nombre de personnes n'ont pu se masser sur la place Saint-Pierre, étant plutôt repoussées dans un boulevard adjacent. Plusieurs fidèles agitaient des drapeaux, dont celui de l'Argentine natale du pape.

Message de paix

Cette année, les célébrations catholiques de Pâques coïncident avec celles des Églises orthodoxes, qui ont bon nombre de fidèles en Ukraine. Plusieurs des hymnes de dimanche étaient en langue russe.

«Nous vous demandons d'éclairer et d'inspirer les initiatives qui favorisent la paix en Ukraine, de sorte que tous ceux qui participent, avec le soutien de la communauté internationale, feront tous les efforts nécessaires pour prévenir la violence», a souligné le pape François, en invoquant Dieu.

Le pape a aussi eu une pensée pour les victimes du conflit syrien en priant pour qu'une paix durable s'installe dans ce pays, où quelques 150 000 personnes ont perdu la vie depuis 2011.

Le Saint-Père a aussi prié pour ceux qui souffrent en Afrique en raison de l'épidémie mortelle d'ébola, en plus de demander la fin des attaques terroristes dans certaines villes du Nigeria.

Au Nigeria, la fête de Pâques a été marquée par une augmentation de la sécurité un peu partout dans le pays, alors que le réseau terroriste Boko Haram a multiplié les coups d'éclat et les menaces. La semaine dernière, le groupe a admis être à l'origine d'une explosion qui a enlevé la vie à 75 personnes.

Si les conflits dans le monde doivent être réglés pour faire place à la paix, le pape a aussi demandé à tous ceux qui entendent son message de se préoccuper de ceux dans le besoin près de chez eux. «Il faut être là pour ceux qui ont des soucis, qui sont malades, exclus et être présent pour les personnes âgées», a-t-il soutenu.

Avant la cérémonie, le Saint-Père avait fait son arrivée, installé dans sa papamobile blanche, sous les acclamations et les applaudissements de la foule.

Compte tenu de la portée mondiale de l'Église catholique, des prières et des passages de la Bible ont été lus dans plusieurs langues, dont le français, l'hindi, le chinois, l'allemand, l'italien, l'espagnol et l'anglais.

En Terre sainte, des milliers de pèlerins se sont rassemblés à Jérusalem, pour souligner la résurrection du Christ. Le patriarche latin Fouad Twal a célébré la messe à l'église du Saint-Sépulcre.

A Bethléem, des pèlerins ont prié et allumé des chandelles à l'église de la Nativité, où Jésus serait né.

PLUS:pc