NOUVELLES

Eugenie Bouchard écrit une page d'histoire pour le Canada

20/04/2014 03:15 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT

Eugenie Bouchard a offert une victoire historique au tennis canadien, dimanche.

Elle a défait Jana Cepelova en deux manches de 7-6 (7-6) et 6-3 et a procuré une avance insurmontable de 3-0 au Canada dans son match de barrage de la Fed Cup contre la Slovaquie.

Bouchard a ainsi assuré à son pays une place au sein du Groupe mondial I, regroupant les huit meilleures nations du tennis, en 2015.

Bouchard, 18e joueuse au classement de la WTA, a signé une 11e victoire en Fed Cup et, sans contredit, sa plus significative.

« J'ai eu de la difficulté à finir le match, mais j'ai offert une bien meilleure performance qu'hier (samedi) », a commenté Bouchard sur le court à l'issue de sa victoire.

« Eugenie a disputé un grand match aujourd'hui, a renchéri le capitaine de l'équipe canadienne, Sylvain Bruneau. C'est un moment de grande émotion que d'obtenir notre place dans le Groupe mondial I. C'était notre objectif et nous l'avons atteint. »

L'athlète montréalaise de 20 ans a eu raison de Cepelova (52e joueuse mondiale) sous les encouragements d'une foule moins nombreuse, mais aussi bruyante que la veille, à l'amphithéâtre du PEPS de l'Université Laval, à Québec.

À l'image de son premier duel, Bouchard a manqué de constance en début de match, notamment sur sa première balle de service. Cepelova a pu bien exploiter son style et imposer son rythme en première moitié de match.

Il lui aura fallu presque une heure (57 minutes) pour finalement s'imposer au bris d'égalité de la première manche, mais non sans avoir donné quelques frayeurs à ses partisans de la « Genie Army ».

Avec aplomb en deuxième manche, Bouchard s'est emparé d'une priorité de 5-0. Peut-être un peu trop fébrile compte tenu de l'enjeu, il lui a encore fallu quatre jeux pour confirmer son triomphe.

La dernière fois que le Canada avait disputé un match de barrage pour accéder au groupe mondial, c'était en 2004. Il avait alors perdu 3-2 face à la Suisse.

Avec cette victoire, le Canada venge sa défaite de 1997 contre la Slovaquie. Lors de ce précédent duel entre les deux pays, la Slovaquie avait vaincu le Canada, alors composé de Patricia Hy-Boulais, Sonya Jeyaseelan et Rene Simpson Collins, par la marque de 5-0.

La Slovaquie, 7e au classement ITF, jouait sans ses trois meilleures joueuses puisque Dominika Cibulkova, 10e joueuse mondiale, Daniela Hantuchova, 30e, et Magdalena Rybarikova, 38e, manquaient à l'appel. Cibulkova, qui a choisi de disputer le tournoi de Kuala Lumpur, où elle était la favorite, s'y est inclinée en finale face à la jeune Croate Donna Vekic.

PLUS:rc