NOUVELLES

Chine/Japon: Tokyo renforce sa surveillance militaire

20/04/2014 05:17 EDT | Actualisé 20/06/2014 05:12 EDT

Le Japon a renforcé au cours du week-end ses capacités de surveillance militaire dans la région méridionale d'Okinawa, sur fond de tensions territoriales avec la Chine.

Les Forces japonaises d'autodéfense ont déployé dimanche quatre avions de surveillance E-2C sur la base de Naha, la capitale de la principale île et de la préfecture d'Okinawa, ont annoncé les agences de presse Jihi et Kyodo.

C'est la première fois que le Japon fait stationner ce type d'appareils sur l'île. Lors d'une cérémonie à Naha, le ministre de la Défense, Itsunori Onodera, a déclaré que le Japon était confronté à une "situation dangereuse", la Chine qui cherche à "changer le statu quo par la force, et mettre en danger l'Etat de droit pourrait déclencher des situations d'urgence", selon Kyodo News.

"L'escadron (des quatre avions) a été déployé pour défendre notre espace territorial, sur terre, mer et air" a-t-il dit, selon Jiji Press.

L'armée de l'air japonaise dispose de 13 avions E-2C sur la base de Misawa, au nord du Japon. Quatre d'entre eux ont été transférés à Naha.

De janvier à mars, le Japon a envoyé à 415 reprises des avions de chasse pour intercepter des appareils militaires chinois qui évoluaient près de son espace aérien, selon Jiji, citant des chiffres du ministère de la Défense.

Le Japon a entamé samedi des travaux afin d'installer un équipement radar sur l'île de Yonaguni pour suivre les mouvements des bateaux et des avions dans cette partie de la mer de Chine orientale.

Yonaguni se trouve à 150 kilomètres au sud-ouest de l'archipel des Senkaku, des îles administrées par le Japon mais que la Chine revendique sous le nom de Diaoyu.

pj-sps/lto/abk

PLUS:hp