NOUVELLES

Présidentielle en Egypte: Bassem Youssef suspend son émission de satire politique

19/04/2014 10:41 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT

Le célèbre humoriste égyptien Bassem Youssef suspend son émission de satire politique jusqu'à la fin de l'élection présidentielle de la fin mai pour ne "pas influencer" les électeurs, a annoncé samedi la chaîne saoudienne MBC Masr qui diffuse son show, "El Bernameg".

L'humoriste, chirurgien de formation devenu célèbre grâce à ses critiques acerbes de tous les dirigeants depuis la révolte de 2011, avait déjà annoncé que son émission hebdomadaire serait interrompue à compter du 19 avril pour deux semaines de "vacances saisonnières", mais samedi MBC Masr a indiqué dans un communiqué que cette période serait prolongée "jusqu'au 30 mai".

Les Egyptiens sont appelés aux urnes les 26 et 27 mai pour doter le plus peuplé des pays arabes d'un président élu, onze mois après l'éviction de son premier chef d'Etat élu démocratiquement, l'islamiste Mohamed Morsi. La destitution du chef d'Etat issu de la confrérie des Frères musulmans avait été annoncée début juillet par Abdel Fattah al-Sissi, alors chef de l'armée, et désormais grand favori du scrutin pour lequel il n'a qu'un adversaire pour le moment.

"El Bernameg" sera de retour "à compter du 30 mai à 22 heures", soit l'heure à laquelle l'émission, diffusée le vendredi soir, est enregistrée. La chaîne affirme agir ainsi pour "respecter le processus électoral" et ne pas "influencer les électeurs et l'opinion publique".

Bête noire des Frères musulmans pour ses critiques au vitriol du président Morsi, M. Youssef s'est ensuite attiré de nouveaux détracteurs: les partisans de M. Sissi et de l'armée. Poursuivi en justice sous Morsi, il a été l'objet de plusieurs plaintes pour outrage à l'armée.

Il est l'une des rares voix discordantes dans le paysage audiovisuel égyptien, les médias, publics et privés soutenant quasi-unanimement les nouvelles autorités dirigées de facto par l'armée et la candidature Sissi.

sbh/sw

PLUS:hp