NOUVELLES

L'Iran modifiera le réacteur d'Arak pour en abaisser la production de plutonium

19/04/2014 02:38 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT

TÉHÉRAN, Iran - L'Iran modifiera son réacteur nucléaire d'Arak pour qu'il génère moins de plutonium, ce qui représente une importante concession de la république islamique dans ses négociations internationales sur son programme nucléaire

C'est le directeur de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran et vice-président du pays, Ali Akbar Salehi, qui en a fait l'annonce samedi.

Des négociations se déroulent avec d'autres puissances mondiales afin que l'Iran signe une entente qui limitera sa capacité à produire des armes nucléaires.

En échange de ces concessions, le pays verra certaines sanctions économiques dont elle était affligée levées. Une échéance informelle pour signer l'entente finale a été fixée au 20 juillet.

Selon ce qu'a rapporté la télévision d'État, le réacteur d'Arak produira le cinquième de plutonium par rapport à ce qui était prévu initialement. M. Salehi a affirmé que cela calmerait les inquiétudes de l'Occident sur la production de plutonium pouvant servir à la construction d'une arme nucléaire.

M. Salehi a également affirmé que l'Iran avait terminé de diluer son uranium le plus enrichi en produits de concentration le rendant moins volatile. Cela faisait partie de l'entente provisoire sur le nucléaire, conclue en novembre dernier.

«Le problème du réacteur refroidi à l'eau lourde (le réacteur d'Arak) est pratiquement résolu, a dit M. Salehi, toujours selon la télévision d'État. L'Iran a proposé de redessiner le coeur des installations d'Arak et les six pays ont accepté.»

La Chine, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, les États-Unis et la Russie n'ont pas commenté l'annonce, mais l'usine en construction, pouvant fournir jusqu'à 40 mégawatts thermique d'énergie, fait partie des points importants des négociations. Présentement, le réacteur aurait pu générer 9 ou 10 kilogrammes de plutonium par année.

La signature d'une entente sur le programme nucléaire de l'Iran découle des inquiétudes d'autres nations que Téhéran utilise son uranium pour fabriquer des armes nucléaires. Le pays affirme qu'il ne s'agit que son programme ne sert qu'à produire de l'électricité et à faire de la recherche médicale.

PLUS:pc