NOUVELLES

Les familles des victimes du drame de Calgary réclament l'intimité

19/04/2014 01:44 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT

CALGARY - Les familles des victimes poignardées lors d'une fête à Calgary ont fait paraître un communiqué conjoint pour exprimer leur profonde tristesse et pour demander à vivre leur deuil dans l'intimité.

Il s'agit des parents de Zackariah Rathwell, 21 ans, Jordan Segura, 22 ans, Josh Hunter, 23 ans, Kaitlin Perras, 23 ans et Lawrence Hong, 27 ans, morts poignardés durant une fête célébrant la fin des classes, tôt mardi matin.

Dans un communiqué publié par le service de police de Calgary, les familles ont dit se réunir «en ces temps de deuil immense et de tragédie».

Elles affirment que, tous comme les journalistes et les médias, elles aussi se demandent comment une telle chose a pu arriver. Aussi ajoutent-elles que ces réponses ne viendront pas aussi rapidement qu'elles le souhaiteraient.

Matthew de Grood, un autre fêtard âgé de 22 ans et fils d'un policier supérieur de Calgary, est accusé de cinq meurtres au premier degré. Il doit comparaître pour la première fois mardi.

Les services funéraires pour Mme Perras et MM. Segura et Hunter se tiendront lundi. Celui de M. Rathwell se fera mardi.

«Nous demandons, en ces temps de tristesse inimaginable, que vous respectiez notre intimité et que vous nous laissiez la place nécessaire pour faire face à ce qui est arrivé à Josh, Zack, Kaiti, Jordan et Lawrence», ont-ils écrit.

La police tente toujours de faire la lumière sur les motifs de cette attaque étrange et soutient que le suspect n'avait consommé ni drogue ni alcool. Le chef de police de Calgary affirme qu'ils étaient «tous des jeunes bien» et qu'il n'y a aucun indice laissant à croire que l'attaque a été provoquée.

Trois des victimes étaient étudiants de l'université de Calgary, un autre étudiait au collège d'art et design de l'Alberta. Mme Perras était une ancienne étudiante de l'université Mount Royal.

Les fleurs, les notes, les animaux en peluche et les chaussons de danse, en l'honneur de Kaitlin Perras qui a longtemps pratiqué le ballet, continuent de s'accumuler devant la maison où le drame a eu lieu.

«Nous voulons aussi adresser nos remerciements aux résidents de Calgary et aux autres qui nous ont adressé leurs condoléances. Nous savons que vous êtes aussi dans le deuil et nous apprécions sincèrement votre appui», dit le communiqué.

PLUS:pc