NOUVELLES

L'Afrique en bref, samedi 19 avril à 15H00 GMT

19/04/2014 11:06 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT

Voici les principaux événements survenus en Afrique au cours des dernières 24 heures:

Nigeria-attentat

KANO - Le chef du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqué l'attentat à la bombe survenu lundi à Abuja, la capitale du Nigeria, qui a fait au moins 75 morts, dans un enregistrement vidéo obtenu samedi par l'AFP.

Le message a été remis à l'AFP de la même façon que de précédentes vidéos de Boko Haram.

L'attaque contre la gare routière de Nyanya, dans la banlieue d'Abuja, qui a fait également 141 blessés, était la première attaque d'importance dans la capitale depuis deux ans.

MAIDUGURI - Quatorze lycéennes supplémentaires sur les 129 enlevées lundi dernier par le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram ont réussi à échapper à leurs ravisseurs, mais 85 restaient toujours portées disparues samedi, ont annoncé les autorités.

Il n'était pas immédiatement clair comment ce groupe a réussi à s'échapper aux ravisseurs.

L'enlèvement des 129 lycéennes lundi dans leur établissement scolaire par Boko Haram est une opération sans précédent dans un pays pourtant régulièrement secoué par les sanglantes attaques du groupe.

SoudanSud-combats

JUBA - L'armée sud-soudanaise a annoncé samedi qu'elle avait "perdu le contact" avec ses troupes qui combattent les rebelles dans un Etat pétrolifère stratégique du Nord, dont la capitale a été reprise cette semaine par les rebelles.

Les forces du président Salva Kiir affrontent dans l'Etat d'Unité (nord) les partisans de l'ancien vice-président Riek Machar, limogé l'an dernier.

Les rebelles avaient repris mardi la capitale de l'Etat, Bentiu, dans une offensive visant à prendre le contrôle des principaux puits de pétrole de la plus jeune nation de la planète.

Des Casques bleus de l'ONU ont rapporté que des dizaines de cadavres jonchaient les rues de Bentiu.

SoudanSud-ONU

NEW YORK - Le Conseil de sécurité de l'ONU a exigé vendredi du gouvernement sud-soudanais des "mesures immédiates pour assurer la sécurité de tous les civils et de toutes les bases de l'ONU" qui abritent des civils, à la suite d'une attaque meurtrière.

Les Nations unies ont annoncé vendredi qu'au moins 58 personnes avaient été tuées et plus d'une centaine blessées dans l'attaque, jeudi dans la ville de Bor, au Soudan du Sud, d'une de leurs bases où sont réfugiés des milliers de civils.

Centrafrique-violences

BANGUI - Un prêtre centrafricain a été tué vendredi dans la région de Paoua, dans le nord de la Centrafrique, par des hommes armés assimilés aux Peuls et à l'ex-rébellion Séléka à majorité musulmane, a appris l'AFP auprès de la gendarmerie locale samedi.

Selon cette source, "le prêtre Christ Foreman Wilibona, curé de la paroisse Saint Kisito de Paoua rentrant de Bossangoa à Paoua, a été tué de six balles vendredi par des hommes armés assimilés aux peuls et ex-Séléka, qui ont ouvert le feu sur lui alors qu'il était en pleine circulation en moto".

De même source, le prêtre aurait fait l'objet de mutilations avant d'être enterré par des villageois.

Mali-otages

BAMAKO - Les cinq humanitaires maliens, libérés par l'armée française après plus deux mois aux mains de jihadistes dans le nord du Mali, ont été remis vendredi aux autorités maliennes à Gao (nord-est), a rapporté la télévision publique malienne ORTM.

Les ex-otages, qui avaient été enlevés le 8 février, tous des Maliens, dont quatre sont des employés du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), n'ont pas fait de déclaration, selon les images diffusées par l'ORTM.

La France avait annoncé leur libération jeudi.

Guinée-Ebola

CONAKRY - La Guinée, en proie à une épidémie de fièvre hémorragique, a enregistré depuis janvier "109 cas confirmés dont 61 décès" dus au virus Ebola, selon l'examen pratiqué en laboratoire, a annoncé le gouvernement guinéen dans un communiqué diffusé samedi.

Egypte-violences

LE CAIRE - Un policier égyptien a été tué vendredi soir par l'explosion d'une bombe au Caire, a-t-on appris de source sécuritaire officielle.

L'explosion visait un poste de la police de la circulation.

De telles attaques se multiplient en Egypte contre les forces de l'ordre depuis l'éviction par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet dernier.

Egypte-présidentielle

LE CAIRE - Le leader de gauche égyptien Hamdeen Sabbahi, seul rival du grand favori Abdel Fattah al-Sissi à la présidentielle des 26 et 27 mai, a déposé samedi sa candidature à la commission électorale, a annoncé à l'AFP le porte-parole de sa campagne.

La période de dépôt des candidatures s'achève dimanche, et aucun autre candidat n'est attendu.

Algérie-présidentielle

ALGER - Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a été réélu pour un quatrième mandat avec 81,53% des voix, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur, Tayeb Belaïz.

Son principal rival Ali Benflis a recueilli 12,18% des suffrages, a déclaré le ministre, tandis que le taux de participation a été de 51,7%.

RDCongo-rébellion

KINSHASA - Le chef de la délégation de l'ex-rébellion congolaise Mouvement du 23 mars (M23) aux pourparlers de paix avec Kinshasa a bénéficié d'une amnistie comme une dizaine d'autres M23 qui s'engagent à ne pas récidiver, a annoncé samedi la ministre de la Justice.

Le M23 était actif dans la province riche et instable du Nord-Kivu (Est) et, selon l'ONU, il était soutenu par le Rwanda et l'Ouganda voisins - qui ont toujours démenti tout appui. Les rebelles ont été défaits début novembre par l'armée congolaise et les Casques bleus, après un an et demi d'existence.

DeskAfrique/aub/jlb

PLUS:hp