NOUVELLES

Eddy Savoie ne ferme pas la porte à une poursuite contre Régis Labeaume

19/04/2014 11:12 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

L'homme d'affaires Eddy Savoie soupèse toujours ses options quant à une éventuelle poursuite judiciaire contre le maire Labeaume relativement à certains des propos qu'il a tenus à son endroit dans le dossier de la vente de l'hôtel Le Concorde.

Joint samedi matin en Floride par Radio-Canada, le propriétaire des Résidences Soleil a fait savoir qu'il ne fermait pas la porte à une éventuelle poursuite en diffamation contre le maire de Québec.

« On va réfléchir à ça comme il le faut. Écoutez, j'ai au moins quatre firmes d'avocats de Québec qui m'ont appelé là-dessus », a dit Eddy Savoie.

L'homme d'affaires montréalais n'a pas aimé les propos durs tenus à son endroit par le maire Labeaume.

Lors des tractations entourant le rachat du Concorde, Régis Labeaume a entre autres fait savoir qu'Eddy Savoie, qui souhaitait vendre l'hôtel à un groupe d'investisseurs anonymes, n'avait aucune crédibilité.

« Je trouve ça très malheureux de la part d'un maire d'une ville comme Québec se comporter comme ça », a affirmé le propriétaire des Résidences Soleil.

S'il ne ferme pas la porte à des démarches judiciaires contre le maire de Québec, Eddy Savoie est cependant agacé à l'idée que la facture associée à une éventuelle poursuite contre Régis Labeaume soit refilée aux contribuables de Québec.

Il est d'avis que les Québécois n'ont pas à faire les frais pour les propos litigieux du maire.

« Si c'était le maire qui aurait à payer, ça serait une autre chose, mais ça va être les Québécois et les Québécoises qui vont payer pour quelqu'un qui dit n'importe quoi », dit Eddy Savoie. « C'est l'argent des contribuables qui va y passer. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Régis Labeaume en 10 faits saillants