NOUVELLES

Des attentats tuent au moins 16 personnes en Irak

19/04/2014 11:51 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT

BAGDAD - Une série d'attentats a coûté la vie à au moins 16 personnes, en Irak, samedi.

L'attentat le plus meurtrier est survenu à un point de contrôle de l'armée au nord de Bagdad. Les autorités irakiennes ont indiqué qu'un kamikaze avait tué cinq soldats et en avait blessé huit autres à Mishada, à environ 30 kilomètres au nord de la capitale.

Deux bombes ont explosé dans une rue commerçante bondée de Badgad, tuant quatre personnes et faisant huit blessés, selon les autorités policières.

Les déflagrations se sont produites samedi matin dans un quartier à majorité sunnite de la capitale, Dora. La veille, trois autres explosions avaient tué cinq personnes et blessé 20 vingt autres dans le même secteur.

Un peu plus tard, un engin explosif placé au bord de la route a tué deux soldats qui effectuaient leur patrouille en plus de blesser cinq personnes à Tarmia, à environ 50 kilomètres au nord de Bagdad, ont signalé les policiers.

Les attaques de samedi n'ont pas été revendiquées, mais les insurgés sunnites ont multiplié les attaques en Irak depuis l'an dernier dans l'espoir de déstabiliser le gouvernement mené par des chiites.

Ces soubresauts de violence surviennent à la veille d'importantes élections parlementaires, qui doivent se tenir le 30 avril en Irak.

PLUS:pc