NOUVELLES

Moisson Montréal peine à trouver des donateurs

19/04/2014 11:28 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT
JACQUES DEMARTHON via Getty Images
Paris, FRANCE: EU Agriculture commissioner Mariann Fischer Boel (C) visits the Food Aid NGO 'Les resto du coeur' (Heart Restaurants) 30 January 2006 in Paris on the eve of the 20th anniversary of the the charity organisation. AFP PHOTO JACQUES DEMARTHON (Photo credit should read JACQUES DEMARTHON/AFP/Getty Images)

MONTRÉAL - De toute évidence, les donateurs hésitent encore à délier les cordons de leur bourse dans le cadre de La Grande récolte pour les enfants de Moisson Montréal.

À ce jour, cette campagne, qui a débuté le 2 avril et qui se terminera lundi, a permis d'amasser 60 000 $ alors que son objectif est de 200 000 $.

Selon le directeur général de Moisson Montréal, Dany Michaud, ce fossé n'est certainement pas étranger au fait que, de nos jours,«les gens sont constamment sollicités».

Il précise qu'en plus,La Grande récolte pour les enfants demeure une initiative «qui n'est pas très connue pour l'instant».

Cette campagne a vu le jour, il y a à peine trois ans, pour offrir des produits de base aux tout-petits.

Elle a été mise sur pied en raison d'un constat désolant.

«On a remarqué dans nos entrepôts que moins d'un pour cent des produits étaient pour bébés ou jeunes enfants», raconte M. Michaud.

Or, plus de 30 pour cent des bénéficiaires de Moisson Montréal sont des bambins.

L'an dernier, 100 000 $ avaient été amassés grâce à La Grande récolte pour les enfants.

En 2014, le but visé est nettement plus ambitieux pour une raison bien simple.

Dany Michaud soutient que dans la métropole, sur la Rive-Sud et à Laval, 20 000 enfants de 0 à 5 anssont toujours dans le besoin.

En raison de l'ampleur du problème, le directeur général de Moisson Montréal estime qu'aucune contribution aussi petite soit-elle n'est insignifiante.

Il invite simplement les gens «à donner ce qu'ils peuvent donner» en leur rappelant qu'ils peuvent offrir de l'argent à son organisme mais qu'il leur est aussi possible de lui remettre des denrées.

INOLTRE SU HUFFPOST

le guide alimentaire du Canada pour les enfants