NOUVELLES

Voyage parfait

18/04/2014 06:56 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

TAMPA - Le Lightning a non seulement perdu l'avantage de la patinoire, il se retrouve maintenant dans les câbles.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Transporté par - êtes-vous bien assis? - Rene Bourque, le Canadien l'a emporté 4-1 sur le Lightning, vendredi, pour prendre l'avance 2-0 dans la série de premier tour.

Le Tricolore a donc réussi le tour de force d'enlever les deux rencontres en sol floridien, et tentera de porter un coup dur au Lightning dimanche, à Montréal, dans le troisième match.

« Tu ne peux pas juger une série tant que tu n'as pas joué à la maison et à l'étranger, a sagement rappelé Brendan Gallagher. On a réussi à faire ce qu'on voulait faire ici, mais ils seront affamés et désespérés à Montréal, donc on devra jouer encore mieux. »

« Pendant la saison, on a eu des blessures, et ça a fait de nous une équipe plus forte, a mentionné l'attaquant Alex Killorn, dans un vestiaire du Lightning qui a ouvert une bonne quinzaine de minutes après le match, en raison d'une réunion d'équipe. On doit maintenant gagner le prochain match, ne pas penser au 4e ou au 5e. Ce sera difficile, mais on doit gagner. »

Bourque et l'avantage numérique débloquent

L'attaque du Canadien fonctionnait déjà à plein régime dans le match 1, voilà que deux composantes qui étaient en panne ont repris vie.

D'abord l'avantage numérique. David Desharnais a décoincé le pointage en début de deuxième période, en faisant dévier une frappe de P.K. Subban. Le petit centre a ainsi mis fin à une série noire de l'attaque à 5 du CH, sans but à ses 27 dernières occasions (9 matchs).

C'était là une belle façon de faire oublier le fiasco de la première période. Le Tricolore avait alors eu droit à un cadeau du ciel, quand Steven Stamkos a été puni pour quatre minutes pour bâton élevé sur Brandon Prust. L'équipe n'en a toutefois pas profité, et a même coupé de moitié cet avantage numérique en prenant une punition pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire.

« Je ne panique pas avec l'avantage numérique, je vais continuer à travailler avec les joueurs et c'était un premier pas aujourd'hui », a mentionné l'entraîneur-chef victorieux, Michel Therrien.

Toujours au deuxième vingt, Bourque a déculotté le vétéran Sami Salo pour porter l'avance des Montréalais à deux buts. Sur le jeu, Bourque a été bien servi par Thomas Vanek en zone neutre, une passe sans même regarder qui a permis à Bourque d'arriver à pleine vitesse en zone adverse.

Juge-t-il que c'était là un de ses plus beaux buts?

« Je ne sais pas, je ne me préoccupe pas des points pour le style! N'importe quel but en séries est important. C'était un très beau jeu de Vanek, je savais qu'il me repérerait, j'ai crié. J'ai eu la rondelle avec vitesse et j'ai fait mes feintes », a résumé Bourque.

Un but de Brendan Gallagher plus tard, la soirée de travail du gardien du Lightning Anders Lindback était terminée. Et Bourque s'est chargé d'accueillir son substitut, le Letton Kristers Gudlevskis, à sa première présence dans la LNH en séries. Dès la première montée, il l'a battu en contournant le filet pour faire 4-0.

Price retrouve ses repères

À l'autre bout, Carey Price a bloqué 26 tirs, dont un très dangereux de Cédric Paquette en période médiane, au terme d'une belle manœuvre de Teddy Purcell, pour maintenir la marque à 2-0.

« C'est mon travail d'arrêter les rondelles et j'ai été assez chanceux de sortir la jambière au bon moment, a humblement dit Price. Mais à part ce jeu, on n'a pas trop accordé de chances. »

L'homme masqué du CH a donc offert une performance rassurante, après avoir permis 4 buts sur 25 tirs dans le match 1.

« Price, c'était le dernier de mes soucis, a lancé Therrien. Sa performance de ce soir, on est habitués de voir ça. Il était calme, a joué avec confiance. »

À noter

  • Sans surprise, l'attaquant Ondrej Palat (haut du corps) n'a pas participé au match pour le Lightning. L'entraîneur-chef Jon Cooper a donc opté pour une formation à sept défenseurs et a fait une place au géant Andrej Sustr.

PLUS:rc